D’après un sondage effectué par le Mainichi Shimbun, 18% des lecteurs se déclarent près à voter pour le nouveau parti de Yuriko Koike, Kibo no To (Party of Hope). Une concurrence qui s’annonce rude, sachant que 29% lecteurs voteraient le Parti Libéral Démocrate (PLD),  le parti du Premier ministre Shinzô Abe.

Le journal Mainichi Shimbun a effectué une enquête à la suite de l’annonce de la dissolution de la Chambre basse et de l’élection générale qui va suivre. Cette dissolution doit notamment permettre au Premier ministre de mesurer le soutien populaire envers ses choix politiques. Alors que le parti de Shinzô Abe enregistre 29% des intentions de vote, le nouveau parti de Yuriko Koike recueille 18% des intentions. Une belle entrée sur la scène nationale de la politique japonaise.

D’ailleurs, la note d’approbation du cabinet de Shinzô Abe a baissé de 3 points, alors que sa désapprobation a, quant à elle, augmenté de 6 points, atteignant les 42%. Des chiffres en lien avec l’obtention de sièges dans la Chambre basse : 49% des votants aimeraient que les partis de l’opposition obtiennent plus de sièges dans la chambre basse alors que seulement 34% voudraient voir le bloc de Shinzô Abe augmenter son nombre de sièges.