Six ans après la triple catastrophe de l’Est du Japon, 123 000 personnes sont encore évacuées des zones sinistrées, dont plus de la moitié du département de Fukushima. En cause, le temps pris par les travaux d’élévation des futurs terrains d’habitation, mais aussi les ordres d’évacuation toujours en vigueur dans quelques zones autour de la centrale nucléaire de Fukushima 1. Suite aux importants travaux de décontamination notamment, ces directives sont toutefois progressivement levées, autorisant le retour des anciens habitants.

Cet article est réservé aux abonnés de Japoninfos.
Il vous reste 70% de l'article à lire. Pour le découvrir en entier abonnez-vous au CLUB japoninfos.