Le Fuji-san a fêté le 22 juin 2015 le deuxième anniversaire de son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. En 2013, la nouvelle avait remué le cœur des Japonais, qui ne manquent pas une occasion de contempler le volcan. De loin, à bord d’un train ou du haut de la Tôkyô Sky Tree, à 105 km. De près, aussi. Un site web, créé en 2013 par le ministère de l’environnement, offre des informations utiles aux visiteurs japonais, comme étrangers : itinéraire, règlementation, équipement recommandé et mesures d’urgence ; les anglophones ne sont plus en reste. Pourtant, les problèmes environnementaux ne sont pas entièrement réglés.

Vue du mont Fuji depuis le versant sud du mont Kita, seconde plus haute montagne du Japon (© Σ64)
Vue du mont Fuji depuis le versant sud du mont Kita, seconde plus haute montagne du Japon (© Σ64)

Cet article est réservé aux abonnés de Japoninfos.
Il vous reste 75% de l'article à lire. Pour le découvrir en entier abonnez-vous au CLUB japoninfos.

Par Jean-François Heimburger, journaliste

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDes enfants non inscrits aux registres familiaux
Article suivantConflit autour de la base militaire de Futenma

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.