Le 30 juin 2015, vers 11 heures 30, un Tokyoïte de 71 ans s’est aspergé d’essence avant de s’immoler dans la voiture de tête d’un train à grande vitesse (shinkansen) de la ligne Tôkaidô. Le bilan de ce suicide fait état deux morts, l’homme ainsi qu’une femme qui se trouvait non loin de lui, et 28 blessés. Comme en France suite à l’attaque du Thalys, cet événement a été l’occasion dans le pays de s’interroger sur la sécurité à bord des trains japonais.

Cet article est réservé aux abonnés de Japoninfos.
Il vous reste 75% de l'article à lire. Pour le découvrir en entier abonnez-vous au CLUB japoninfos.

Par Jean-François Heimburger, journaliste