Un journaliste japonais qui aurait été enlevé par les talibans en Afghanistan a été libéré après cinq mois de captivité, a affirmé dimanche l’agence Jiji Press.

Kosuke Tsuneoka, 40 ans, journaliste indépendant porté disparu dans le nord de l’Afghanistan depuis avril, est désormais sous la protection de l’ambassade du Japon à Kaboul, a assuré l’agence de presse japonaise en citant des sources diplomatiques.

A Tokyo, le ministère des Affaires étrangères interrogé s’est refusé à tout commentaire.

Des membres du groupe détenant Kosuke Tsuneoka auraient demandé au gouvernement japonais de négocier la libération de camarades emprisonnés, tandis que les rebelles talibans ont aussi exigé que le gouvernement afghan verse une rançon pour le journaliste.

Selon des médias japonais, des négociations étaient en cours pour le versement de plusieurs centaines de milliers de dollars en vue de la libération du reporter.

Des groupes criminels ainsi que des insurgés ont enlevé des dizaines d’étrangers, dont de nombreux journalistes, en Afghanistan depuis l’intervention militaire conduite par les Etats-Unis qui a abouti à l’éviction des talibans du pouvoir à Kaboul en 2001 et a provoqué la rébellion actuelle.

Dans son dernier message Twitter posté le 31 mars dernier, Kosuke Tsuneoka a dit qu’il était parti pour une région contrôlée par les talibans dans le nord.
Mi-juin, dans une interview par téléphone avec le quotidien japonais Mainichi Shimbun, le journaliste avait déclaré être détenu par les talibans mais être en bonne santé. Il avait demandé à ses parents de ne pas s’inquiéter et de l’attendre. Kosuke Tsuneoka a couvert les conflits en Tchétchénie (Russie), Irak et Afghanistan.

Source: [AFP->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPêche baleinière: le Japon veut étouffer la contestation, selon Greenpeace
Article suivantLa viande de baleine au menu des cantines scolaires japonaises.