Dans la revue de presse du jeudi 7 juin, nous allons aborder : la plateforme de logements de courte-durée Airbnb qui bloque la majorité de ses logements à la veille d’une nouvelle loi, la fraude de Subaru sur les tests de ses véhicules, une loi pour encourager l’utilisation des terres abandonnées et l’appel au public de la compagnie East Japan Railways pour nommer une nouvelle station.

Nouvelles régulations : Airbnb bloque 80% de ses logements

Airbnb suspend la majorité des logements au Japon. Une nouvelle loi visant à réguler l’activité de la plateforme doit entrer en vigueur le 15 juin. Le texte impose aux propriétaires des logements loués de se procurer un numéro d’enregistrement et de se plier à de nouvelles et strictes régulations. Selon le Japan Times, 80% des logements ont ainsi été bloqués, en attendant que les propriétaires se mettent à jour.

Subaru a falsifié les tests de pollution de ses véhicules

Le président directeur général de la firme automobile Subaru admet que son entreprise a falsifié des tests de pollution et de consommation énergétique pour ses véhicules. La fraude concerne plus de 927 voitures. Yasuyuki Yoshinaga a déclaré avoir annulé sa candidature pour le prochain mandat à la tête de la compagnie. Le constructeur automobile n’en est pas à son premier scandale. En octobre dernier, un système de fraudes systématiques sur les contrôles de sécurité avait été dévoilé.

Loi sur les terres non réclamées

Le Parlement a promulgué une loi pour encourager l’utillisation de terres non réclamées. De plus en plus de propriétés sont abandonnées avec le déclin démographique et l’exode rural. Le texte de loi, qui entrera en vigueur en juin 2019, permettra aux gouvernements locaux de donner le feu vert aux résidents pour utiliser ces terrains dans des projets d’intérêt général. La loi laisse la possibilité pour un éventuel propriétaire du terrain de venir le réclamer. En 2016, ces terres non réclamées représentaient une surface de plus de 4 millions d’hectares, soit plus que la taille de l’île de Kyûshû.

À Tôkyô, une nouvelle station à baptiser

La compagnie ferroviaire East Japan a lancé un appel au public pour nommer sa nouvelle station. Un nouvel arrêt entre Shinagawa et Tamachi sur la ligne Yamanote, qui fait une boucle autour du centre de la capitale. Prévue pour le printemps 2020, elle a été dessinée par l’architecte Kengo Kuma, également à l’origine du nouveau stade national. Les noms peuvent être soumis en ligne jusqu’à la fin du mois. C’est la première fois que la compagnie fait appel aux idées des usagers pour nommer une station.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaWikimedia Commons
Article précédentL’Occitanie en force au Japon
Article suivantSanctions sur Pyongyang | Visas pour travailleurs spécialisés | Anime annulé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.