Une méthode d’apprentissage des langues qui a fait ses preuves est la répétition espacée. C’est l’une des meilleures techniques afin de mémoriser un grand nombre d’informations. Plusieurs outils et applications existent afin de la mettre en œuvre.

Qu’est-ce que la répétition espacée ?

Cette méthode est basée sur des révisions à intervalles réguliers plus ou moins espacés. Mieux la notion est mémorisée, plus les révisions sont espacées, et vice versa. La mémoire n’est pas totalement fiable et il est courant d’oublier ce que l’on a appris. Néanmoins, l’oubli n’est souvent que partiel et on oublie moins vite en révisant ce que l’on a déjà appris. Le système de la répétition espacée s’appuie sur le postulat que des répétitions régulières et espacées dans le temps rendent l’oubli plus difficile.

Pour une meilleure mémorisation, il est donc bon d’ancrer la notion étudiée avec tous les supports possibles : image, son… Il s’agit d’utiliser des moyens mnémotechniques, soit des associations d’idées. Par exemple, on conviendra qu’il est plus simple d’apprendre le caractère ki (木) correspondant à l’arbre si on convient que sa forme ressemble en effet à celle d’un arbre. De la même manière, hayashi (林) avec 2 arbres représente un bois et mori (森) avec 3 une forêt.

Cette technique utilise aussi le système Leitner ; il s’agit de cartes mémoire, avec une question devant et sa réponse au dos. Ces cartes sont placées dans plusieurs boîtes. Dans la première, on range les plus difficiles à retenir, celles qui nous posent la plus grosse difficulté, et dans la dernière celles dont on se souvient parfaitement. Le but est de réviser très fréquemment les cartes de la première boîte, un peu moins celles de la deuxième, etc. À chaque révision, si l’on connaît la réponse, on fait passer la carte dans la boîte suivante, et si on ne la connaît pas on la fait passer dans la boîte précédente. L’objectif étant de faire passer toutes les cartes dans la dernière boîte, signe que les notions sont entrées dans la mémoire à long terme.

Un système compliqué à mettre en œuvre, et c’est là que les logiciels interviennent. L’outil va calculer pour vous les intervalles pour chaque carte. De nombreux logiciels existent, mais nous vous donnons ici une courte présentation de ceux que nous avons retenus.

Notons que le système présenté ici ne sert pas seulement à étudier une langue mais aussi à mémoriser ce que vous voulez, des différentes espèces de plantes jusqu’aux termes médicaux ou juridiques.

Des outils de répétition espacée

Anki

Anki peut s’installer sur ordinateur ainsi que sur téléphone. C’est l’un des plus connus en la matière. Anki (暗記) signifie d’ailleurs « apprendre par cœur » en japonais. Ce logiciel permet de créer ses propres cartes de révision, en ajoutant si on le souhaite de l’image et du son, ou de télécharger des paquets déjà créés par d’autres utilisateurs. Une fonction qui peut s’avérer très utile lorsque l’on apprend des quantités importantes d’informations. Si vous devez passer un examen de langue par exemple, comme le Japanese-Language Proficiency Test (JLPT), vous pouvez chercher les paquets de cartes déjà créés selon votre niveau (N3, N2…), ce qui vous épargne un temps considérable. Certains paquets ne sont cependant pas disponibles en français.

Pour résumer: 

  • Les + : cartes déjà existantes sur le site d’Anki, grandes possibilités de modification de l’interface (intervalles modifiables, ajouter de l’audio…), création des paquets soi-même
  • Les – : long de faire un paquet, beaucoup de paquets en anglais

Concernant le prix, c’est là que les détenteurs d’iPhone vont regretter leur achat : Anki est gratuit sauf pour la version iOS, qui est à 24,99 euros.

Memrise

Memrise est accessible depuis l’ordinateur et peut s’installer sur le téléphone. Cette application mélange cartes mémoire quiz, et utilise des moyens mnémotechniques (à créer soi-même ou déjà créés par d’autres membres). Le site est rempli de « cours » dans beaucoup de langues. Chaque carte révisée est chronométrée.

Pour résumer: 

  • Les + : beaucoup de choix, les cours de Memrise sont très bien conçus (images, vidéos, sons), possibilité de créer son cours, jolie interface
  • Les – : perte de temps si l’on veut se focaliser sur l’oral (il faut apprendre l’écrit de la langue), en cas de faute de frappe il est impossible de valider la carte

L’application est gratuite, et dispose d’un abonnement professionnel à 47,01 euros l’année.

 

Une technique qui marche mais…

La mémorisation par la répétition espacée est une méthode de plus en plus connue, considérée comme très efficace par de nombreux apprenants, et que de nombreuses sociétés tournées vers l’apprentissage des langues se sont empressées de commercialiser. Cependant ne vous attendez pas à des miracles. Pour que ce système vous soit utile, la clé ne dépend que de vous : un travail régulier. La plus pratique des applications ne vous aidera en rien si vous ne vous y tenez pas. Il faut donc utiliser chaque jour cet outil et mémoriser ces notions demande de la concentration. Pas question de bachoter ou de s’entraîner une fois par mois.

La régularité reste donc la meilleure arme pour améliorer votre connaissance de la langue. 5 minutes par jour valent mieux que deux heures par semaine, sur le long terme. Cela peut au premier abord apparaître comme une corvée quotidienne, mais quelques minutes tous les jours rendront l’apprentissage agréable du japonais et il ne sera pas chronophage.