Chaque année, le 15 août est au Japon une date problématique. Du moins depuis 1985, quand le Premier ministre Nakasone, en ce jour anniversaire de la capitulation, et pour la première fois depuis 1945, vint s’incliner devant les soldats morts pour la patrie au sanctuaire de Yakusuni, inaugurant ainsi une tradition vivement contestée à l’étranger, mais aussi à domicile. Car dans ce bastion du conservatisme, voire du révisionnisme, on honore jusqu’aux pires criminels de guerre – dont le général Tojo – jugés et condamnés sous l’occupation américaine au nom des millions de victimes asiatiques de l’armée japonaise entre 1937 et 1945. Quelle place tient aujourd’hui au Japon ce passé militariste ? Une enquête fouillée, nourrie d’archives et d’entretiens, pour éclairer le contexte historique et politique d’une question fondamentale, qui prend racine dans l’immédiat après-guerre.

(France, 2009, 91mn)
ARTE F

Date de première diffusion: Mer., 25. mai 2011, 21h35

Date(s) de rediffusion: Mardi, 31. mai 2011, 10h15


Le Japon, l’empereur et l’armée par ARTEplus7

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe G8 pleinement confiant dans la capacité du Japon à surmonter Fukushima
Article suivantLe typhon Songda en direction du nord-est japonais