Dans cette revue de presse du lundi 4 février nous aborderons : Asô qui se rétracte à propos de sa déclaration décriée, Abe qui remonte dans les sondages et la visite de Merkel au Japon. 

Asô se rétracte

Le vice Premier ministre Tarô Asô est revenu sur ses propos qui ont créé la polémique. La veille, il avait déclaré à propos des problèmes de la sécurité sociale : « Il y a beaucoup des gens étranges qui disent que les personnes âgées sont à blâmer, mais c’est faux. Le problème c’est ceux qui n’ont pas d’enfant ». Ce lundi, lors d’une session au parlement et alors qu’il était pris à parti par un député de l’opposition qui l’accusait de ne pas penser à ceux qui ne peuvent pas avoir d’enfant, Asô, qui est aussi ministre des Finances, a répondu qu’il allait « retirer sa remarque si elle a créé des malentendus ».

Abe remonte dans les sondages

Selon une enquête menée par Kyodo News, le Premier ministre Shinzô Abe est remonté dans les sondages passant 43,4% à la mi janvier à 45,6%. Le taux de désapprobation a légèrement baissé passant 42,3% à 41,1%. Cette évolution peut surprendre alors que le scandale des données du ministère du Travail est encore dans toutes les têtes. Pour rappel, plusieurs années de données statistiques sur les salaires avaient mal été collectées, entrainant le non paiement, pour de nombreuses personnes, d’indemnités de salaire et de compensations.

Merkel à Tôkyô

La chancelière allemande Angela Merkel était à Tôkyô ce lundi, où elle a rencontré le Premier ministre Shinzô Abe. Cette visite intervient quelques jours seulement après l’entrée en vigueur du traité de libre échange entre l’Europe et le Japon et est un signe fort. Les deux dirigeants souhaitent renforcer les liens entre leur pays et Abe a déclaré : « Les rôles que le Japon et l’Allemagne sont en train de jouer deviennent de plus en plus importants alors que le Royaume-Uni est sur le point de quitter l’UE ».