Le bénéfice net du leader bancaire japonais au premier trimestre 2008-2009 a été divisé par trois en un an, à 307 millions d’euros.

La première banque du Japon, Mitsubishi UFJ Financial Group, a annoncé mardi un bénéfice net divisé par trois au premier trimestre 2008-2009, reflétant la crise financière mondiale. Pour les trois mois d’avril à juin, le bénéfice net de Mitsubishi UFJ a chuté de 66,2% sur un an à 51,2 milliards de yens (307 millions d’euros), pour un produit net bancaire en repli de 7,5% à 801,2 milliards (4,8 milliards d’euros), a annoncé le groupe dans un communiqué. La chute des revenus totaux de la banque au premier trimestre s’explique par « une diminution des commissions dans nos activités courtage, investissement et produits dérivés », a indiqué Mitsubishi UFJ.

De plus, les coûts liés au crédit (pertes dues à des débiteurs insolvables et provisions) ont bondi de 68,7%, pour atteindre 141,7 milliards (849 millions d’euros), les notes de nombreux débiteurs ayant été abaissées « reflétant un ralentissement économique au Japon et à l’étranger et une détérioration des performances des entreprises », selon le communiqué. Le taux de créances douteuses sur le nombre total de prêts est resté relativement stable à 1,16% fin juin, contre 1,15% fin mars. Ces mauvaises créances atteignaient 1.103,5 milliards à la fin du premier trimestre.

Dans le même temps, les frais administratifs et généraux ont augmenté de 2,4% en raison d’un accroissement planifié des investissements visant à intégrer les systèmes informatiques de Mitsubishi Tokyo Financial Group et d’UFJ Holdings, les deux entités dont la fusion avait donné naissance à Mitsubishi UFJ Financial Group en octobre 2005.

Fin juin, l’exposition totale du groupe aux produits dérivés s’élevait à 3.411 milliards de yens (20,43 milliards d’euros), soit 2,7% de plus que fin mars, en raison de la dépréciation de la devise japonaise face au dollar. Calculée en monnaies locales, cette exposition a diminué, selon la banque. Sur ce total, l’exposition de Mitsubishi UFJ aux crédits immobiliers à risques « subprime » aux Etats-Unis est resté pratiquement identique par rapport à fin mars 2008, à 181 milliards de yens (1,08 milliard d’euros). La banque a en revanche indiqué n’être aucunement exposée aux problèmes des rehausseurs de crédit.

Pour l’ensemble de 2008-2009, Mitsubishi UFJ s’attend toujours à une quasi-stagnation sur un an de son bénéfice net, à 640 milliards de yens.

(source AFP)

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentOrage au Japon: un mort et 4 disparus
Article suivantUn séisme modéré a secoué le Japon