Cinq des sept plongeuses japonaises qui avaient disparu au large de l’île de Bali en Indonésie ont été secourues. Mardi soir, les autorités ont retrouvé un corps, celui de Ritsuko Miyata, 59 ans, une des autres plongeuses.

Nusa Lembongan, Bali. Photo : Yeowatzup, 2 mai 2007.
Nusa Lembongan, Bali. Photo : Yeowatzup, 2 mai 2007.

Le groupe avait disparu le 14 février après que la région était frappée par de fortes pluies. Il était composé de deux instructrices ainsi que de cinq touristes en provenance du Japon : Saori Furukawa, une instructrice de plongée de 37 ans, ainsi que Shoko Takahashi, 35 ans, instructrice également. Les cinq touristes les accompagnant se prénomment : Emi Yamamoto (33 ans), Aya Morizono (27 ans), Atsumi Yoshidome (29 ans), Nahomi Tomita (28 ans) ainsi que Ritsuko Miyata (59 ans).

Saori Furukawa, l’instructrice de la boutique de plongée Yellow Scuba, a été retrouvée avant les autres, aux environs de 16 heures, le 17 février, sur un tronçon rocheux de l’île de Nusa Penida. Ce tronçon se trouve à 30 kilomètres au Sud-Est des eaux du Nord de Nusa Lembongan où les sept femmes ont été portées disparues. Les quatre touristes japonaises se trouvaient elles accrochées à la paroi des roches à 800 mètres au Nord-Ouest de l’endroit où a été découverte Furukawa.

« Il y a deux voir plusieurs courants dans la zone de mer près du site de l’incident« , a déclaré un homme de 41 ans qui dirige un magasin de plongée à Bali. « Je suppose qu’elles pourraient avoir été emportées par un de ces courants pour une longue distance« .

Dans un hôpital de Nusa Lembongan, Furukawa a déclaré à un journaliste de Asahi Shimbun : « Je suis OK. J’ai quitté les quatre le 16 février (afin de chercher de l’aide).« 

Les cinq femmes retrouvées ont été emmenées dans des centres médicaux de Bali. Elles semblent avoir des problèmes de santé (épuisement, déshydratation légère, inflammation due à des coups de soleil) ayant été retrouvées trois jours après leur disparition, mais les responsables ont indiqué qu’elles se trouvent dans un état stable.

Les autorités locales sont encore à la recherche de Shoko Takahashi.

Louanna – sources : The Japan News, The Asahi Shimbun

Complément : The Asahi Shimbun : « Une des plongeuses secourues à Bali nous raconte son histoire poignante de survie dans une mer agitée.« 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn nouveau dérapage nationaliste sur les femmes de réconfort
Article suivantParis : conférence concernant les études sur la région Tôhoku

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.