Dans cette revue de presse du jeudi 17 janvier nous aborderons : une coopération entre le Japon et les États-unis sur le plan militaire, les femmes de la famille impériale exclues du rite et enfin une éruption volcanique sur une ile au sud-ouest. 

Coopération militaire avec les États-Unis

Le ministre de la Défense, Takeshi Iwaya et le secrétaire américain de la Défense par intérim Patrick Shanahan, ont décidé de coopérer dans de nombreux domaines de la guerre, tels que l’espace extra-atmosphérique ou le cyberespace. Ils ont aussi confirmé que les sanctions américaines contre la Corée du Nord seraient bien appliquées, afin de l’inciter à abandonner les armes nucléaires et les missiles balistiques. Ils ont convenu que la coopération entre les deux pays, ainsi qu’avec la Corée du Sud, était indispensable pour la sécurité de la région, et ce malgré les tensions entre Tôkyô et Séoul à la suite d’un prétendu blocage radar impliquant un navire coréen et un avion japonais.

Les femmes de la famille impériale exclues du rite de succession

Le gouvernement a décidé jeudi que seuls les membres adultes de la famille assisteraient à l’une des cérémonies marquant l’ascension du prince héritier Naruhito, le 1er mai prochain, qui prendra la place de Akihito. Selon la loi, il n’y a que les hommes qui pourront assister à la cérémonie et seuls les hommes peuvent monter sur le trône. Exclure les femmes peut paraitre comme étant déconnecté de l’époque. Cependant, le gouvernement autorisera les femmes ministres à participer au rite au motif qu’elles ne sont pas liées à la succession impériale et qu’elles seront là en tant qu’observatrice. Mais cela ne concernera pas beaucoup de femmes, le cabinet de Shinzô Abe n’en comptant qu’une, Satsuki Katayama, chargée de la revitalisation régionale.

Un volcan entre en éruption

L’événement est survenu à la suite d’une activité volcanique répétée observée depuis l’automne dernier. Les habitants de l’ile de Kuchinoerabujima sont en sécurité. Des coulées pyroclastiques ont atteint des points situés à 1,5 kilomètre du cratère et des cendres et de la fumée ont été propulsées à une altitude de 500 mètres après l’éruption du mont Shindake à 9h19. Après l’éruption, l’Agence météorologique japonaise a maintenu le niveau d’alerte à 3 sur 5, ce qui demande aux grimpeurs de s’abstenir de monter la montagne, mais permet aux 109 habitants de l’ile de vivre normalement. L’avis d’évacuation a été levé une heure quarante plus tard.

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

SourceJapan Today, Japan Times, Mainichi
Article précédentDépenses des touristes | Surveillance sud-coréenne | Perpétuité pour viol
Article suivantMétéorites artificielles | Suicides en baisse | Tensions russes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.