Le ministre japonais des Finances a qualifié d' »extrêmement regrettable », samedi, la décision des Etats-Unis de retirer la Corée du Nord de leur liste des Etats liés au terrorisme, rapporte l’agence Kyodo. Cette mesure avait jusqu’ici été bloquée par les objections de Tokyo.

Le Japon réclamait le règlement de la question des enlèvements de ressortissants japonais par la Corée du Nord, très sensible dans l’archipel.

« J’estime que les enlèvements sont comparables à des actes terroristes. J’ai parlé il y a peu au téléphone avec les Yokota qui étaient très choqués », a déclaré le ministre, Shoichi Nakagawa, par allusion aux parents du plus connu des Japonais capturés, Megumi Yokota. Nakagawa a dirigé un groupement d’avocats spécialisé sur cette question.

Le ministre des Affaires étrangères, Hirofumi Nakasone, a indiqué de son côté que Tokyo travaillerait étroitement au règlement de cette question des enlèvements avec Washington.

L’administration Bush a justifié sa décision en expliquant que la Corée du Nord avait accepté un ensemble de mesures de vérification de ses activités nucléaires.

Selon un porte-parole de la Maison Blanche, le président américain George W. Bush s’est entretenu samedi avec le Premier ministre japonais Taro Aso et a réaffirmé que les Etats-Unis soutenaient Tokyo dans ses démarches à propos de la capture de ces Japonais dans les années 1970 et 1980 par des agents nord-coréens.

Ces otages avaient été conduits de force en Corée du Nord pour y aider les autorités communistes à former des espions à la langue et à la culture nippone.

La Corée du Nord a reconnu en 2002 que ses services secrets avaient enlevé à cette époque 13 ressortissants japonais. Cinq de ces Japonais ont pu regagner leur pays l’an dernier et Pyongyang affirme que les huit autres sont décédés.

SDA-ATS

[swissinfo->www.swissinfo.ch]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon fanfaron
Article suivantFord veut se désengager de Mazda Japon