Dans la revue de presse de ce lundi 21 décembre, nous aborderons : l’augmentation massive de cas de Covid-19, l’approbation du budget de défense et la condamnation du « tueur de Twitter »  

Une augmentation massive de cas positifs au Japon

Le nombre de personnes infectées par la Covid-19 dépasse, ce lundi, les 200 000 cas, alors que le gouvernement japonais se prépare à faire face à un pic en fin d’année. La maladie continue de se propager à des niveaux sans précédent dans les plus grandes villes du pays. Il a fallu plus de neuf mois et deux vagues épidémiques pour que le nombre d’infections signalées atteigne 100 000, ce qui se voulait être plutôt rassurant. Mais il a fallu moins de deux mois pour que ce chiffre double, signe que l’épidémie prend de l’ampleur. Lors d’une conférence de presse ce lundi, le gouverneur de Tôkyô, Yuriko Koike, a annoncé que la ville fournirait une aide financière aux établissements de soins et de santé qui continueront de fonctionner entre le 29 décembre et le 3 janvier.

Le Japon approuve un budget de défense au milieu des menaces chinoises

Le gouvernement japonais a approuvé ce lundi un budget de défense exceptionnel pour 2021 de 5,34 billions de yens, soit 51,7 milliards de dollars. Le Japon cherche à introduire de nouveaux missiles, capable d’atteindre les flottes ennemis qui naviguent non loin des côtes. Le but étant principalement de faire face aux menaces croissantes de la Chine. Sous l’administration du Premier Ministre japonais, Yoshihide Suga, le budget de défense a augmenté de 0,5% par rapport à 2020. Suga s’est engagé publiquement à faire pérenniser la politique de son prédécesseur, Shinzo Abe. Le gouvernement a également décidé de dépenser 57,6 milliards de yens afin de développer un avion de combat de nouvelle génération qui remplacera l’avion F-2, jugé trop désuet pour la force d’auto-défense.

Le « tueur de Twitter » ne fait pas appel de sa condamnation.

Takahiro Shiraishi a déclaré au quotidien Mainishi Shimbun que le verdict était « évident » et qu’il ne ferait pas appel de la décision. Il a été condamné à mort par pendaison, mardi, pour l’assassinat de neuf personnes, dont 8 femmes, âgées entre 15 et 26 ans, dans son appartement de Zama, près de Tôkyô. Malgré que ses avocats aient plaidé pour la perpétuité, Takahiro Shiraishi accepte le jugement et souhaite néanmoins rencontrer l’amour avant son exécution. « Je veux me marier, je veux rencontrer une partenaire depuis ma prison » a-t-il déclaré. Selon les avocats de l’accusé, les victimes avaient exprimé clairement leurs pensées suicidaires sur les réseaux sociaux, et ainsi avaient implicitement consenti à leur mort. 

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.