En 2016, le nombre d’épouses qui travaillent a augmenté à 400 000. Au Japon, elles décident de travailler même quand le ménage gagne suffisamment avec l’emploi d’un mari. Un besoin d’émancipation dont désire de plus en plus de japonaises. 

Alors qu’il était de coutume qu’une épouse ne travaille pas, cette tendance vise à s’inverser. Les raisons sont diverses, bien sur il y a l’aspect financier, mais pas seulement. Les japonaises désirent aujourd’hui travailler et être indépendante. C’était d’ailleurs l’une des volontés du Premier ministre pour faire face à la pénurie de main d’œuvre dans le pays.

Selon les chiffres  en 2016, 56,1% des femmes dont le mari gagnait au moins 10 millions de Yen (environ 75 000€) travaillent, contre 46,8% en 2002. Nous retrouvons à peu prés la même augmentation pour les femmes dont le mari gagne moins de 10 millions de Yen, soit 64,7% en 2016 contre 55% en 2002. Cette indicateur semble montrer la volonté  indépendances chez les épouses japonaises.

 

ViaJapan Times, Japan Today
SourcePhoto: Pixhere
PARTAGER
Assistante Marketing et communication à Japon Information