Le 16 février, le procureur de Tôkyô a arrêté l’ancien président du groupe ainsi que 6 autres personnes impliquées dans l’un des plus grands scandales financiers du Japon.

Tsuyoshi Kikukawa, ancien président ainsi que Hideo Yamada et Hisashi Mori, respectivement ancien vérificateur des comptes et ancien vice-président sont accusés d’avoir falsifié les finances du groupe afin de cacher de lourdes pertes d’investissement. La valeur des sociétés acquises pour masquer les pertes aurait ainsi été gonflée de 1.4 milliard de dollars. Masatoshi Kishimoto et Toshiro Shimoyama, les prédecesseurs de Kikukawa ont également été arrêtés puis relâchés pour cause de prescription. En effet, les actions illégales auraient commencé dans les années 80 selon une enquête menée par Olympus.

Les 4 autres personnes interpelées sont des collaborateurs extérieurs au groupe et appartiennent à Axes Securities Co. et Global Co.. Les domiciles des différents suspects ont également commencé à être fouillés par les enquêteurs.

L’étendue de cette fraude a été révélée grâce à l’étroite collaboration entre les procureurs, les enquêteurs de police et de la commission de surveillance des échanges ainsi que des représentants de l’ordre étrangers.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources: The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentL’Empereur Akihito, sur la voie de la guérison ?
Article suivantSony et Fujitsu veulent faire du Japon un leader mondial des smartphones

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.