Le nouveau Premier ministre japonais Taro Aso a annoncé mercredi son gouvernement, composé de 17 ministres dont deux nouveaux venus aux postes-clés des Affaires étrangères et des Finances.

Hirofumi Nakasone, 62 ans, fils de l’ancien Premier ministre Yasuhiro Nakasone (1982-1987), hérite du portefeuille de la diplomatie. Il avait il y a quelques années occupé le poste de ministre de l’Education (1999-2000).

Fidèle partisan de M. Aso avec lequel il soutient le principe d’une relance de l’économie par la dépense publique, Shoichi Nakagawa, 55 ans, prend la direction du ministère-clé des Finances. Toshihiro Nikai, 69 ans, reste par ailleurs ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie.

« Je suis particulièrement conscient des inquiétudes de la population à propos de l’économie, de ses plaintes concernant la vie quotidienne et de sa méfiance à l’égard de la politique », a dit M. Aso en annonçant lui-même la composition de son gouvernement.

« Ma mission est de faire du Japon une nation forte et radieuse », a-t-il ajouté en s’engageant à recourir à « toute son expérience et tous ses efforts ».

Il a ajouté que la majorité conduite par le Parti libéral démocrate (PLD, droite) au pouvoir irait « avec cette équipe » jusqu’aux élections législatives, prévues en septembre 2009, mais qui pourraient être avancées à cet automne.

M. Aso a nommé Takeo Kawamura, un ancien ministre de l’Education de 65 ans, au poste-clé de secrétaire général et porte-parole du gouvernement. Contrairement à de nombreux politiciens de son camp, M. Kawamura est partisan d’accueillir davantage d’immigrés au Japon pour faire face au vieillissement de la population.

Il a aussi pris dans son équipe deux de ses rivaux malheureux dans la course au poste de Premier ministre. Le ministre délégué à la Politique budgétaire et économique, Kaoru Yosano, 70 ans, partisan de l’austérité, conserve le poste qu’il occupait dans le gouvernement du Premier ministre démissionnaire Yasuo Fukuda.

Un autre rival de M. Aso au poste suprême, l’ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba, a été nommé ministre de l’Agriculture. Un poste difficile dont les derniers titulaires n’ont pas été épargnés par les scandales financiers ou en rapport avec la sécurité alimentaire.

Le ministère de la Défense a été confié à Yasukazu Hamada, 52 ans, dont c’est le premier portefeuille, mais qui était numéro deux de la Défense japonaise lorsque Tokyo a envoyé des soldats en Irak, rompant avec sa tradition pacifiste héritée de la fin de la Seconde guerre mondiale.

L’ancien ministre de la Justice Kunio Hatoyama, surnommé « la Faucheuse » dans la presse pour avoir envoyé à la potence pas moins de 13 condamnés à mort, a été nommé dans le cabinet Aso, mais comme ministre de l’Intérieur.

Deux femmes font partie du gouvernement: Seiko Noda, 48 ans, qui conserve son poste de ministre déléguée chargée de la Consommation et des Questions alimentaires, et Yuko Obuchi, 34 ans, ministre déléguée chargée de la Démographie et de l’Egalité des sexes.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa Banque du Japon injecte 1500 milliards de yens dans l’économie
Article suivantLa Corée du Sud et le Japon prennent des mesures pour réduire le déficit commercial