Le gouvernement japonais a soumis à l’UNESCO mercredi sa proposition pour qu’une chaîne d’îles dans le sud-ouest du pays et une douzaine de sites liés à l’histoire des chrétiens persécutés du Japon soient ajoutés aux sites naturels et culturels inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial.

, Deux sites pour le Patrimoine mondial de l’UNESCO
Îles Tokunoshima(© clear_and_sunny)

Les sites naturels proposés comprennent les îles Amami-Oshima et Tokunoshima dans la préfecture de Kagoshima, la partie nord de l’île principale d’Okinawa et l’île Iriomote, également dans la préfecture d’Okinawa. On pourra également y retrouver l’église catholique Oura, dans la ville de Nagasaki désignée comme trésor national, qui est aussi la plus ancienne église encore debout dans le pays. Le village de Sakitsu à Amakusa dans la préfecture de Kumamoto, où les chrétiens ont pratiqué leur foi en secret, est également compris dedans.

Le Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO examinera la proposition et décidera si les sites seront ajoutés à la liste d’ici l’été 2018.

Mélanie Alves – sources : The Mainichi.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.