À vrai dire, ne maîtrisant pas la thématique LGBTQ+, je consacrerai cet éditorial à un tout autre sujet et ne m’aventurerai qu’à risquer une comparaison intéressant mon histoire personnelle et ses liens avec celle de Japon infos. 

Le sujet de ce numéro nous rappelle à quel point les minorités partout dans le monde sont sensibles, et même au Japon. Cette sensibilité est une chose qui me semble être universelle. À chaque fois qu’un groupe d’individus se sent exclu, dénigré, menacé, nos sensibilités font émerger des choses impressionnantes.

Étant une personne de nature suffisamment sensible, je mesure, aujourd’hui, ce que cette particularité m’a permis de réaliser, alors qu’elle m’avait tant fait défaut par le passé.

Le projet Japon infos en est, bien sûr, une des conséquences, et je suis très heureux de vous annoncer que cette sensibilité, a une fois de plus fait des siennes.

En effet, nous avons dû déménager durant le mois de mai, car nous devions quitter notre précédent local en septembre. Ce changement nous a obligé à trouver un nouveau local, après de longues recherches, afin d’y accueillir notre rédaction, mais également les autres activités de notre entreprise, telles que la formation en langue japonaise… et plus encore.

C’est un plaisir de vous annoncer que nous proposons désormais, dans le centre historique de Toulouse, un espace japonais accessible au grand public. Issu de notre passé, entre performance artistique et travaux événementiels, ce nouveau projet est le résultat de notre volonté d’offrir aux Toulousaines et aux Toulousains, une expérience totale autour de la culture japonaise, à la hauteur de la 4e ville de France. 

Nous avions déjà beaucoup de travail quand cette occasion inouïe s’est présentée à nous (finalisation de notre livre anniversaire et retard de nos numéros papier…), mais notre sensibilité nous a indiqué que c’était LE bon moment et qu’il ne fallait pas laisser passer cette opportunité. 

C’est donc après plus de 18 semaines de travail, où chaque dimanche nous avons œuvré à la rénovation du local, que nous sommes très heureux de vous annoncer l’ouverture de Machi-ya. Un espace japonais où cohabitent galerie d’expositions, école, rédaction et boutique… 

Ce nom a été choisi en référence aux vieilles maisons de bourg japonaises que l’on trouve aujourd’hui principalement dans les vieux quartiers du Japon comme à Kyôto, car le local est lui-même une veille bâtisse de bois et de briques foraines.

Nous serons très heureux de vous accueillir si vous êtes à Toulouse ou si vous passez par là (10 place du parlement).

Nous repartons, sans attendre, « au charbon » pour vous livrer notre livre anniversaire durant cet été.

En vous remerciant de votre confiance et de votre patience, excellente lecture.

Adrien Leuci : directeur de la publication

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentCoulée de boue | Elections locales | Postes importants
Article suivantRecherches de survivants | Effet secondaire | shôgi
Directeur de Japoninfos Spécialiste en Art et Design Profil Google+

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.