Dans la revue de presse du lundi 5 juillet, nous aborderons : la coulée de boue qui a touché la ville d’Atami, les élections locales de Tôkyô et le nombre de femmes à des postes de direction au Japon.

Atami sous les eaux et la boue

Ce week-end, la station balnéaire d’Atami située dans le département de Shizuoka au centre du pays, a été touchée par des pluies diluviennes entrainant une coulée de boue dans la zone urbanisée. Dans la ville, 313 mm d’eau sont tombés en juste 48 heures contre 242 mm en temps normal. Actuellement 2 personnes ont été retrouvées mortes et 20 sont portées disparues, et le bilan devrait encore évolué. Les recherches sont encore en cours et l’armée a été appelée en renfort.

Échec pour la majorité

En marge des catastrophes naturelles, se tenait, à Tôkyô, l’élection de l’assemblée métropolitaine de la ville. La coalition politique entre le Komeito et le Parti Libéral Démocrate a reçu un coup dur de la part des électeurs. Ils n’ont, en effet, pas réussi à avoir une majorité à l’assemblée. Un revers pour la coalition du Premier ministre qui « paie » pour sa gestion de la crise sanitaire et des Jeux Olympiques. Un résultat qui pourrait avoir des conséquences sur l’élection générale, notamment car il traduit une perte de confiance des électeurs envers le gouvernement.

Femmes aux postes à responsabilités

Une étude a montré que les femmes occupaient seulement 5.9% des postes de direction dans les agences gouvernementales japonaises, soulignant le retard dans l’égalité femme-homme. Ce chiffre n’a augmenté que de 0.6% en un an, alors que le gouvernement avait prévu un total de 7%. Sur les 18 ministères, 7 n’ont pas atteint les objectifs. Le gouvernement a réitéré sa volonté que 10% des postes de direction soient occupés par des femmes d’ici 2025. Un objectif qui parait difficile à atteindre actuellement, sans plus de mesure.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentGrand spectacle Tsunagari Taiko Center (Paris)
Article suivantÉdito Nº38 : Sensibilités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.