{{La Cour suprême du Japon a condamné mercredi à une peine de prison avec sursis un médecin qui avait pratiqué l’euthanasie sur un patient, un verdict inédit pour la plus haute juridiction japonaise.}}

Setsuko Suda, 55 ans, une femme médecin qui a continué d’exercer dans un hôpital de Yokohama (région de Tokyo), a été condamnée à 18 mois de prison avec sursis, une sentence déjà prononcée en première instance en 2007.

Le docteur Suda a été reconnu coupable d’avoir retiré un tube respiratoire à un patient de 58 ans hospitalisé à la suite d’un arrêt cardiaque et de lui avoir injecté un produit relaxant dans les muscles pour adoucir sa fin de vie, à la demande de la famille du malade.

Le Japon n’a pas adopté de loi sur l’assistance à la fin de vie.

La Cour a estimé que Mme Suda « {n’était pas en position d’évaluer précisément les chances de rétablissement du patient ou son espérance de vie} », dans un arrêt cité par l’agence Jiji.

Le docteur Suda a déclaré qu’elle n’acceptait pas ce jugement. « {En médecine, nous ne pouvons avoir de position aussi tranchée. Je ne pense pas avoir commis un crime} », a-t-elle dit à la presse.

Elle a prévenu que l’ambiguïté maintenue par la Cour allait renforcer l’inquiétude du corps médical.

Le ministère de la Santé conseille simplement aux praticiens « {d’obtenir des consignes écrites des patients et de décider à plusieurs} », lorsqu’ils sont sollicités par des familles leur demandant d’alléger les souffrances de leurs proches.

Le secrétaire général de l’Association japonaise pour la mort dans la dignité, Masafumi Takai, a appelé les autorités à clarifier les règles.

« {Il est urgent de créer un cadre légal sur la mort dans la dignité, afin que les médecins soient protégés sur le plan légal et prennent leurs décisions en toute sérénité} », a-t-il déclaré.

[Source : AFP->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentVolkswagen rachète 20% de Suzuki, le marché apprécie
Article suivantCrise: nouveau plan de relance au Japon