OSAKA (Japon) – L’électricité a en partie été rétablie dans la salle de contrôle du réacteur 3 de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, dans le nord-est du Japon, les éclairages ayant été allumés, a indiqué l’exploitant du site, Tokyo Electric Power (Tepco).

« A 22h43 (13h43 GMT), la lumière était allumée dans la salle de contrôle du réacteur 3 », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la compagnie.

Il s’agit de la première salle de contrôle d’un réacteur endommagé de cette centrale à être partiellement remise sous tension grâce à une alimentation externe, a précisé ensuite l’agence de presse Jiji.

Bien qu’une ligne électrique ait aussi été reconnectée aux équipements d’autres réacteurs, les salles de contrôle n’y ont pas encore été alimentées.

Le site Fukushima 1 (Fukushima Daiichi) compte six réacteurs dont l’alimentation électrique a été interrompue par le séisme et le tsunami dévastateurs du 11 mars, ce qui a provoqué la mise hors-service des systèmes de refroidissement du combustible et entraîné une série d’accidents accompagnés de fuites radioactives.

Les équipes techniques de l’opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco), s’activent depuis des jours pour tenter de relancer les fonctions de refroidissement habituelles, tandis que les pompiers et militaires effectuent des déversements d’eau de mer sur les réacteurs les plus problématiques à l’aide de camions-citernes équipés de canons à eau.

Des lignes électriques ont été tirées ces derniers jours pour alimenter de nouveau les équipements de contrôle et de pompage, mais leur mise sous tension est retardée par la nécessité de vérifier un à un tous les appareils pour remplacer les composants défectueux et éviter des courts-circuits.

En attendant le remise en marche des fonctions vitales de refroidissement, les pompiers et militaires effectuent des déversements d’eau de mer sur les réacteurs les plus menaçants, à commencer par le numéro 3, extrêmement endommagé.

Les dispositifs de refroidissement des réacteurs 5 et 6, qui ont moins souffert, sont à l’heure actuelle les seuls à être opérationnels.

Les six réacteurs eux-mêmes ne seront jamais redémarrés, mais il est indispensable de refroidir le combustible qu’ils contiennent, par une immersion totale des barres et un approvisionnement régulier en eau des cuves et piscines où elles se trouvent.

[(©AFP / 22 mars 2011 16h42) – Article original sur romandie.com
->http://www.romandie.com/ats/news/110322154242.mk0azqnq.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFukushima: le point au 22 mars par l’IRSN
Article suivantFukushima: fumée noire au-dessus du réacteur 3, personnel évacué (Tepco)