OSAKA (Japon) – Les équipes techniques s’activaient toujours samedi soir à la centrale de Fukushima pour rétablir l’alimentation électrique dans quatre des six réacteurs, une étape importante pour tenter de relancer rapidement les systèmes de refroidissement des installations.

L’alimentation des réacteurs 1 et 2, qui devait être activée samedi, ne le sera au mieux que dimanche, compte tenu des multiples vérifications nécessaires, a indiqué l’Agence de sûreté nucléaire.

Un câble a été posé samedi sur une distance de 1,5 km jusqu’aux installations du réacteur 2, mais le courant n’avait toujours pas été rétabli en fin de journée.

« Si nous ne découvrons pas de problème aujourd’hui dans les installations, l’alimentation électrique pourrait être rétablie dès demain (dimanche) », a indiqué un porte-parole de l’Agence de sûreté nucléaire, Fumiaki Hayakawa.

La remise en service de l’électricité au réacteur 2 doit aussi permettre de réalimenter les équipements du 1.

Le courant devrait être ensuite relancé dans les deux réacteurs les plus endommagés, les 3 et 4, a précisé l’agence.

Les électriciens de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) ont une forte pression sur les épaules pour reconnecter au plus vite les réacteurs 1 à 4, dont l’approvisionnement électrique est tombé en panne lorsque le séisme et le tsunami ont frappé les côtes nord-est du Japon.

Le rétablissement de l’électricité est essentiel pour relancer les pompes qui fournissent de l’eau au système de refroidissement des réacteurs et remplissent les piscines où est entreposé le combustible usé, dont l’assèchement menace de libérer d’importantes quantités de radioactivité dans l’environnement.

L’arrêt des systèmes de refroidissement de la centrale et des équipements de secours a provoqué une surchauffe du combustible qui a entraîné des fuites radioactives. Elles pourraient empirer si les pompes n’étaient pas rapidement remises en marche.

Même si l’alimentation électrique est rétablie jusqu’aux réacteurs, il n’est toutefois pas certain que le courant parvienne jusqu’aux différentes machines, les transmissions pouvant être affectées par les dégâts occasionnés par le tsunami, ou par les explosions d’hydrogène qui se sont produites dans les bâtiments des réacteurs 1 à 3.

Les réacteurs 5 et 6, situés à l’écart des quatre autres, sont les moins endommagés et leurs systèmes de refroidissement fonctionnent grâce à un générateur diesel, selon l’Agence.

[(©AFP / 19 mars 2011 11h37) – Article original sur romandie.com->http://www.romandie.com/ats/news/110319103753.x46kxtgv.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentTepco espère rétablir l’alimentation électrique samedi
Article suivantLa radioactivité de Fukushima contamine des produits alimentaires et l’eau