L’adaptation du roman « La Maison au Toit Rouge » (Chiisai Uchi) de Kyoko Nakajima par Yôji Yamada, vétéran du cinéma japonais, sort dans les salles ce 1er avril prochain. Construit autour du secret d’une histoire d’amour, ce film décrit le mode de vie d’un foyer bourgeois  avant la Seconde Guerre mondiale et s’acheve avec la défaite du Japon. Il s’agit d’une époque qui a rarement été montrée au cinéma et qui semble résonner avec la direction que le pays est en train de prendre*.

Maison-au-toit-rouge-TheLittleHouse

Synopsis

Japon, 1936. Taki quitte sa campagne natale pour travailler comme bonne dans une petite maison bourgeoise en banlieue de Tokyo. C’est le paisible foyer de Tokiko, son mari Masaki et leur fils de 6 ans. Mais quand Ikatura, le nouveau collègue de Masaki, rentre dans leurs vies, Tokiko est irrésistiblement attirée par ce jeune homme délicat,
et Taki devient le témoin de leur amour clandestin. Alors que la guerre éclate, elle devra prendre une terrible décision.
Soixante ans plus tard, à la mort de Taki, son petit neveu Takeshi trouve dans ses affaires une enveloppe scellée qui contient une lettre. Il découvre alors la vérité sur ce secret si longtemps gardé.

La Maison au Toit Rouge a obtenu le Prix d’interprétation féminine au Festival de Berlin 2014 et le Soleil d’or du meilleur film au Festival Kinotayo 2014.

Biographie de Yôji Yamada

maison-au-toit-rouge-film-koji-yamadaNé en 1931 à Toyonaka (préfecture d’Osaka), Yôji Yamada est le vétéran du cinéma japonais. Il entre aux studios Shochiku en 1954 où il devient assistant de Yoshitarô Nomura pour lequel il signe plusieurs scénarios. Il fait ses débuts en tant que réalisateur en 1961 avec la comédie L’INCONNU DU PREMIER ÉTAGE. Il est surtout connu pour avoir créé le personnage de Tora-san qui donnera naissance à la plus longue série de l’histoire du cinéma (48 films de 1969 à 1995), grâce au succès de laquelle il devient le pilier du studio. Il obtient à quatre reprises le prix du meilleur film décerné par l’Académie du Cinéma Japonais : pour LES MOUCHOIRS JAUNES DU BONHEUR (1977), LE FILS (1991), L’ÉCOLE (1993) et LE SAMOURAÏ DU CRÉPUSCULE (2002), lequel est également nominé pour l’Oscar du meilleur film étranger. LA MAISON AU TOIT ROUGE est son 82e film.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAjout de commodités pour les étrangers au château de Himeji
Article suivantShinzô Abe assistera à une réunion commune au Congrès américain

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.