Le robot japonais Gundam, haut de 18 mètres et adulé par des millions de fans de dessins animés de science-fiction, a vaincu lundi son rival et sosie, installé apparemment sans autorisation dans un parc à thème chinois.

Les passionnés de la série télé « Mobile Suit Gundam » étaient en ébullition après avoir vu sur les chaînes de télévision nippones des images d’un robot géant couleur or, copie quasi conforme de leur héros adoré, surplombant le parc de loisirs Floraland de Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine).

Comme Gundam, dont la reproduction grandeur nature a été exposée à Tokyo avant de rejoindre la ville côtière de Shizuoka, le robot chinois arborait sur ses épaules les logos EFSF et WB, signifiant respectivement « Federal Earth Space Force » (Force spatiale de la Fédération terrestre), qui contrôle les colonies dans l’espace, et « White Base », nom du vaisseau de Gundam.

Un porte-parole du parc Floraland a pourtant affirmé à la chaîne privée Fuji TV que la conception du robot chinois était « entièrement originale », mais a ajouté que le parc était en train de « remodeler » la statue car beaucoup lui trouvaient une ressemblance avec Gundam.

La société japonaise Sotsu, chargée des droits et de la commercialisation de la série TV, a indiqué attendre d’avoir davantage d’éléments avant de décider de la suite à donner à cette affaire.

« Nous avons été informés qu’une copie de la statue de +Mobile Suit Gundam+ était en cours de construction dans un parc à thème au Sichuan », a déclaré un responsable. « Nous sommes en train de rassembler des informations car les détails ne sont pas encore clairs ».

Mais lundi après-midi, un témoin résidant à Chengdu a déclaré à l’AFP que la statue avait été enlevée du parc et des responsables de Floraland ont même assuré qu’elle n’avait en fait jamais existé.

La série Gundam, diffusée pour la première fois au Japon en 1979, et ses produits dérivés, ont séduit des légions d’admirateurs dans beaucoup de pays, y compris en Chine.

Il y a quelques jours, Fuji TV avait également montré des statues dans le parc de Chengdu ressemblant étrangement à des personnages de la série de science-fiction japonaise « Ultraman ».

[Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn jeune japonais à Arsenal
Article suivantCorée: Pyongyang accepte le retour d’inspecteurs de l’ONU sur le nucléaire