Hillary Clinton débute sa tournée en Asie chez l’allié japonais

Clinton, qui effectue son premier déplacement extérieur en tant que chef de la diplomatie américaine, a insisté sur « l’importance vitale » de l’alliance des deux pays.

« Elle a et aura toujours pour base un engagement pour notre sécurité et notre prospérité communes, mais nous savons aussi qu’il nous faut coopérer pour faire face à la crise financière mondiale, qui nous affecte tous », a-t-elle dit lors d’une cérémonie d’accueil à l’aéroport.

« En renforçant nos alliances historiques en Asie, et pour commencer ici même au Japon, en contractant de nouveaux partenariats avec des pays émergents, nous pouvons commencer ensemble à créer des réseaux à travers le globe afin de résoudre des problèmes qu’aucun de nous ne peut régler seul. »

Cette visite intervient au moment où le Japon tient à être assuré qu’il demeure le plus proche allié régional de Washington tandis que des pressions s’exercent sur lui pour qu’il joue un rôle international plus marqué.

Elle coïncide également avec des informations selon lesquelles la Corée du Nord se prépare à effectuer un tir de missile à longue portée. La recherche des moyens de mettre un terme au programme nucléaire de Pyongyang sera sans doute l’un des principaux sujets de discussion de Clinton en Asie, où elle est aussi attendue en Indonésie, en Corée du Sud et en Chine.

Pendant sa visite de trois jours à Tokyo, la secrétaire d’Etat rencontrera des familles de ressortissants japonais enlevés il y a plusieurs décennies par des agents nord-coréens.

Cette rencontre, qui constitue un geste en faveur du fragile gouvernement du Premier ministre Taro Aso, fait suite au choc qu’a provoquée au Japon la décision de Washington de retirer la Corée du Nord d’une liste noire sans que la question des enlèvements soit réglée.

Clinton a aussi fait savoir qu’elle aborderait au Japon des sujets tels que le changement climatique, l’Afghanistan, le Pakistan et la prolifération nucléaire.

Elle aura des entretiens avec Aso et le ministre des Affaires étrangères Hirofumi Nakasone ainsi qu’avec l’opposant Ichiro Ozawa, chef du Parti démocrate.

Ce contact avec la principale formation d’opposition pourrait faire grincer des dents au sein du gouvernement, dont la cote de popularité est en chute sur fond de récession économique.

Version française Philippe Bas-Rabérin

[LEXPRESS.fr->http://www.lexpress.fr/actualites/2/hillary-clinton-debute-sa-tournee-en-asie-chez-l-allie-japonais_741295.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentL’écrivain japonais Haruki Murakami lauréat du prix de Jérusalem
Article suivantLe Japon licencie ses salariés d’origine brésilienne