Dans la revue de presse du mardi 17 janvier, nous aborderons : le soutien à l’industrie de la défense, la demande de clémence pour le principal suspect ainsi que les commémorations du séisme de Kôbe.

Développement de l’industrie

Certains élus du Parti Libéral-Démocrate, parti au pouvoir, vont créer un groupe afin d’aider le gouvernement à promouvoir les exportations liées à la défense. L’une des premières mesures du groupe, qui verra le jour ce mois-ci, est de revenir sur les « trois principes », directives strictes concernant le transfert d’équipements et de technologies de défense à l’étranger. Ils interdisent effectivement les exportations d’armes, sauf à des fins de développement ou de production conjoints avec un pays étranger. Ils spécifient également des conditions telles que l’obligation pour les pays destinataires d’assurer un contrôle approprié sur l’équipement livré. La fin de ces directives pourrait intervenir d’ici avril et permettre au Japon de renforcer son industrie de la défense.

Mansuétude pour le meurtrier

Une organisation a demandé aux procureurs de faire preuve de mansuétude à l’égard du meurtrier de l’ancien Premier ministre Shinzô Abe. Pour appuyer sa demande, elle leur a fait parvenir une pétition recueillant 11 127 signatures le 10 janvier, et qui est à 13 158 signatures aujourd’hui. Le groupe est dirigé par Kei Saitô dont les parents sont membres de l’Église de l’Unification. Il demande de l’indulgence en raison du passé du suspect et non de son geste. « Sa mère a fait faillite en raison de dons de plus de 100 millions de yens (environ 717 000 euros), son frère aîné s’est suicidé et il a eu une éducation extrêmement difficile. En dépit d’un tel environnement, il a acquis diverses certifications et a vécu en travaillant dur. Il y a de la place pour la réhabilitation ».

Commémorations à grande échelle

Le Japon a célébré ce mardi le 28e anniversaire du grand tremblement de terre de Hanshin-Awaji, plus connu en France comme celui de Kôbe, qui a fait 6 434 morts. À 5h46, le puissant séisme a provoqué l’effondrement de dizaines de bâtiments et des incendies dans les zones touchées. Un service commémoratif a eu lieu très tôt au Parc Est de Kôbe qui était illuminé de 10 000 lanternes. L’évènement, qui avait été réduit en raison de la pandémie, a enfin pu retrouver son importance cette année.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentOpposition à Kishida | Travail forcé | Seppuku
Article suivantSoutien à l’emploi | Alliance Renault-Nissan | Patrimoine agricole

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.