La France et l’Union européenne souhaitent l’ouverture du marché ferroviaire japonais, protégé par des normes de sécurité, aux constructeurs européens. Côté aéronautique, le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau a milité pour Airbus, faisant miroiter une possible sous-traitance sur le dossier de l’A350.

La France et l’Union Européenne réclament au Japon l’ouverture du marché japonais aux constructeurs européens. « Nous avons besoin d’une réciprocité dans le domaine ferroviaire », a ainsi déclaré vendredi à Tokyo le secrétaire d’Etat français aux Transports, Dominique Bussereau à l’issue d’une visite au Japon consacrée aux transports et au réchauffement climatique.

Il a rappelé que les Japonais étaient déjà présents sur le marché européen de la grande vitesse, alors que les constructeurs allemand Siemens et français Alstom, ainsi que la partie européenne du canadien Bombardier, étaient « quasiment absents du marché japonais pour des raisons de normes de sécurité ». D’où son souhait, partagé par le commissaire européen aux Transports, Antonio Tajani, également présent à la réunion sur le climat (voir encadré), que « le marché ferroviaire japonais ne soit pas fermé à l’industrie européenne à partir du moment où l’Europe s’ouvre au Japon ».

Revenant sur les « clauses de sécurité » invoquées par les Japonais pour protéger leur marché, le ministre français a précisé qu’il s’agissait de conditions négociées par le Japon dans le cadre des accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) « pour des équipements un peu critiques en termes de sécurité ».

Para illeurs, M. Bussereau a abordé avec son homologue japonais, Kazuyoshi Kaneko, le dossier de l’A380, après qu ‘All Mippon Airways a annoncé récemment un éventuel report de sa commande de 5 super jumbos. « Nous avons également évoqué la possibilité pour Japan Airlines (JAL) de se porter acquéreuse d’Airbus A350 » en raison des retards concernant le 787 « Dreamliner » de Boeing, dont la première compagnie aérienne japonaise a passé commande. Dans cette éventualité, 5% de l’A350 pourraient être fabriqués au Japon. « Si le marché japonais s’ouvre à Airbus, il n’est pas inenvisageable qu’EADS-Airbus ouvre plus à la sous-traitance », a-t-il souligné. (Source AFP)

Transport aérien et maritime doivent émettre moins de CO2
Pays industrialisés du G8, Union européenne (UE), Inde, Corée du Sud, pays d’Asie du Sud-Est et Australie, les ministres des Transports ou représentants des principaux pays pollueurs de la planète, soit 20 pays au total, à l’exception notable de la Chine , se sont retrouvés à Tokyo pour une conférence ministérielle sur l’environnement et l’énergie dans les transports, une première. »Les transports sont nécessaires à notre société (…). Mais ils sont dans le même temps responsables d’émissions considérables de dioxyde de carbone (CO2), avec des conséquences pour le climat », ont estimé ces nations dans une déclaration commune. « Des actions urgentes sont nécessaires » pour réduire les émissions de CO2 des transports, ont déclaré les ministres à l’adresse d’un secteur qui, tous modes confondus, est à l’origine de 23% des émissions mondiales de CO2. Si seuls les transports terrestres étaient jusqu’ici mentionnés dans le Protocole de Kyoto _ l’aérien et la maritime étant exclus en raison de leur nature internationale _ les ministres ont cette fois demandé à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et à l’Organisation maritime internationale (OMI) « de mettre au point un ensemble de « mécanismes pour réduire les émissions, de préférence avant la fin 2009 ».

[LesEchos.fr->http://www.lesechos.fr/info/equip/300323253.htm]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMondiaux 2018 et 2022 – Le Japon a décidé de déposer sa candidature
Article suivantLe Japon de plus en plus sûr, selon la police