Le Japon va injecter 2000 milliards de yens, soit 18 milliards de dollars américains, pour stimuler l’économie du pays. L’annonce a été faite vendredi, et cette injection vise principalement le soutien aux petites entreprises et le renflouement d’une économie en déclin touchée par la hausse des prix de l’énergie et des coûts.

Les nouvelles mesures comprennent des réductions dans les péages, le soutien à l’agriculture et l’aide aux travailleurs à mi-temps pour leur permettre de trouver un meilleur emploi. Des fonds ont aussi été alloués à l’amélioration des soins médicaux, aux technologies environnementales, aux prêts immobiliers et à l’éducation.

Il n’y aura cependant pas de réductions fiscales, mais le gouvernement a assuré qu’elles étaient à l’étude.

Les statistiques économiques de juillet ont été publiées vendredi, avec un bilan plutôt en demi-teinte. La production industrielle a cru de façon modeste, mais les perspectives sont loin d’être certaines. Le taux de chômage a baissé et les ventes de détail ont augmenté. La consommation des ménages a baissé, pas aussi fortement que prévu néanmoins. La hausse rapide de l’inflation est la plus alarmante.

Certains économistes estiment que cette enveloppe financière n’est qu’un coup publicitaire de la part du premier ministre Yasuo Fukuda, la cote de popularité du gouvernement étant en effet en baisse.

Fu Yake, CCTV

Rédacteur: Liu Xinyan

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent« Les Juments de la nuit »: le Japon médiéval revu par Bartabas à Versailles
Article suivantLe bœuf de Kôbe : toujours un produit d’exception