Une commission créée par le Japon et l’Australie pour promouvoir le désarmement nucléaire met en garde la communauté internationale contre la menace de plus en plus importante présentée par les armes atomiques.

La Commission internationale sur la non-prolifération nucléaire et le désarmement (ICNND) a souligné, à l’occasion de sa première réunion, que la fin de la Guerre froide et une dizaine d’années de complaisance avaient conduit à l’augmentation du nombre d’armes atomiques dans le monde, où seraient réparties quelque 16.000 têtes nucléaires.

« Depuis environ une décennie, la communauté internationale a fermé les yeux sur cette catastrophe potentielle », a déclaré le co-président de la commission, l’ancien ministre australien des Affaires étrangères Gareth Evans.

L’ICNND, qui réunit des spécialistes issus de 15 pays, a été mise sur pieds par les chefs de gouvernement australien Kevin Rudd et japonais Taro Aso afin de renforcer le soutien au Traité de non-prolifération nucléaire avant sa révision en 2010.

Plusieurs anciens ministres ou chefs de gouvernement y siègent, ainsi que le Français François Heisbourg, président de l’Institut international des études stratégiques et membre de la commission ayant rédigé début 2008 le « livre blanc » sur la défense à l’attention du gouvernement.

Selon l’analyste Michael McKinley, il est urgent de se pencher sur les questions de prolifération mais cette commission n’aura que peu d’influence sur les Etats.

« La cause de la non-prolifération n’a jamais été aussi faible qu’en ce moment », dit-il, soulignant l’inquiétude grandissante autour des programmes nucléaires iranien ou nord-coréen.

Il suggère cependant que sa mise en place puisse servir d’alibi au Premier ministre australien, dont le pays espère dépasser le Canada en tête des exportateurs mondiaux d’uranium à des fins civiles.

James Grubel, version française Grégory Blachier

[lepoint->www.lepoint.fr]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNissan Japon réduit sa production pour s’adapter à la faible demande
Article suivantAu Japon, une imprimante à jet d’encre pour produire des organes humains