Dans la revue de presse de ce mercredi 24 juillet, nous aborderons : le Japon qui ne souhaite pas que le Royaume-Uni quitte l’Union Européenne sans accord, puis le compte à rebours avant les JO qui est lancé, et enfin les excuses d’Abe aux familles de lépreux.

Déclaration du Japon par rapport au Brexit

Boris Johnson s’est engagé à faire sortir le Royaume-Uni de l’Union Européenne « avec ou sans accord ». Mais le Brexit n’est seulement l’affaire de l’UE, et le principal porte-parole du gouvernement japonais a déclaré aujourd’hui que Tôkyô continuera à pousser pour que le Royaume-Uni ne quitte pas l’UE sans accord. Yoshida Suga, secrétaire en chef du gouvernement, a déclaré que le Japon avait « demandé à la Grande-Bretagne et à l’UE de veiller à ce que l’impact négatif […] sur les entreprises japonaises et l’économie mondiale soit maintenu au minimum ».

Dans 1 an jour pour jour auront lieu les JO

Le compte à rebours est lancé ! Dans un an jour pour jour, soit le 24 juillet 2020, aura lieu la cérémonie d’ouverture des JO de Tôkyô. L’organisation se concrétise mais déçoit également. La grande loterie pour les places d’entrée a été effectuée mais a aussi été source de déception pour beaucoup de tokyoïtes. Les plus chanceux, quant à eux, ne seront pas sûrs de pouvoir résider dans la capitale puisque la plupart des hôtels sont déjà complets. Pourtant, les organisateurs affirment que les sites seront prêts à temps pour accueillir les spectateurs.

Excuses du gouvernement

Ce mercredi 24 juillet, le Premier ministre japonais a présenté ses excuses aux familles de lépreux. Ces familles furent les victimes directes de la politique de ségrégation du gouvernement entre 1907 et 1996 qui prévoyait l’isolation des malades dans des sanatoriums. Les proches des patients, quant à eux, étaient victimes de discrimination. La réunion au bureau de Shinzô Abe a eu lieu après que le tribunal de Kumamoto ait condamné l’État à verser 3,47 millions de dollars de dommages et intérêts à 541 plaignants.