C’est une première pour le Japon : un joueur de tennis japonais entre dans le top 10 ce lundi 12 mai à la 9e place. Kei Nishikori est celui qui a réalisé cet exploit, malgré quelques embûches sur son chemin.

Kei Nishikori à l'Open d'Australie en 2011
Kei Nishikori à l’Open d’Australie en 2011

Au tournoi de Madrid, Kei Nishikori a atteint la finale après avoir battu à l’étape précédente David Ferrer, classé 5e mondial et excellent joueur sur terre battue. Lors de cette demi-finale, le joueur japonais a su mobiliser ses capacités mentales afin de surpasser son physique quelque peu capricieux. En effet, il est sujet à des douleurs au dos depuis un certain temps, ce qui l’a d’ailleurs amené à abandonner en finale contre Rafael Nadal, le tenant du titre.

Pourtant, Nishikori avait pris l’avantage dès le début du match. Menant le joueur espagnol 6-2 4-2, il ne l’a pas laissé imposer son rythme et a joué un tennis agressif. Cependant, ses douleurs ont ressurgi au plus mauvais moment, permettant ainsi au Majorquin de remonter la pente et de conclure ce match 2-6, 6-4, 3-0 après abandon du Japonais.

Malgré cette défaite, le bilan est plutôt positif pour Kei Nishikori. Vainqueur de deux tournois cette année (dont celui de Barcelone sur terre battue), de très bons résultats sur terre battue (avant cette finale, le joueur en était à 14 victoires consécutives), une victoire contre un vétéran de ce type de surface en demi-finale, on s’attend à une bonne performance de Nishikori à Roland Garros. De plus, il devient le premier Japonais à intégrer le top 10 au classement ATP, entrant ainsi à la 9e place. Il ne devrait guère progresser dans le classement d’ici les prochaines semaines en attendant le Grand Chelem, sans compter que ses douleurs au dos devraient le faire déclarer forfait au tournoi de Rome.

Il n’en reste pas moins que ce joueur est à surveiller de près, particulièrement parce que le tennis est loin d’être le sport le plus populaire au Japon et qu’un tel talent est assez rare. En attendant, il a encore du temps pour faire ses preuves, Nishikori n’ayant que 24 ans.

Claire Bouyssou – source : L’Equipe

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires

        • Ça va la tête ? Jonasan fait l’effort d’écrire en français là ou d’autres se contentent du langage SMS. S’il commet quelques fautes il n’y a rien de grave. Nous sommes sur un blog et nous écrivons vite. Tout le monde peut faire des fautes. Tu es qui toi pour nous donner des leçons ?

          • Defrey, je ne suis pas d’accord avec cette culture de l’excuse et de l’effort minimal.
            Jonasan fait l’effort d’écrire, c’est bien mais cela ne l’empêche pas de soigner ses phrases. Il ne me semble pas qu’il soit vexant de le lui dire.
            L’orthographe, la grammaire et la syntaxe sont des règles que l’on doit appliquer non pas pour montrer une quelconque érudition d’instituteur nostalgique mais pour que le contenu du message soit compris sans erreur.

  1. Oui mais je ne pense pas que faire une faute de conjugaison empêche la compréhension du message.
    Genre « il as dût » c’est complètement compréhensible malgré la faute de conjugaison.

    Contrairement aux langages SMS ou/et abrégé.
    Les remarque il y a une façon de les faire, celles de Gilles sont clairement hautaines.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.