Dans la revue de presse du mardi 3 avril, nous allons aborder une fuite à la centrale nucléaire de Genkai, une rencontre prévue entre Shinzô Abe et Donald Trump, de nouveaux documents dans l’affaire de la loi eugéniste d’après-guerre et la ville imaginaire du designer Takayuki Imaizumi. 

Un trou à la centrale nucléaire du Kyûshû

Un trou a été détecté sur un réacteur nucléaire de Kyûshû. La fuite, d’une circonférence d’un centimètre, a été découverte ce vendredi 30 mars sur le réacteur numéro 3 de la centrale de Genkai, dans le département de Saga. De la vapeur s’échappait du conduit la semaine dernière et avait forcé la compagnie d’électricité de Kyûshû à stopper la production sur le site. Le réacteur avait été réactivé récemment. Aucune substance radioactive ne se serait répandue selon la compagnie, qui ne sait pas encore comment le trou s’est formé.

Rencontre Abe Trump prévue en avril

Le premier ministre Shinzô Abe a annoncé qu’il se rendrait aux États-Unis du 17 au 20 avril. Il rencontrera ainsi Donald Trump dans le but de discuter de la rencontre à venir du leader américain avec Kim Jong-Un. Au programme, deux jours de discussion au club du président Mar-a-Lago, en Floride. Shinzô Abe veut rappeler à son homologue américain les menaces que Pyongyang fait peser sur le Japon, et demander le soutien de Washington sur la question des Japonais enlevés. Le président américain doit rencontrer le dirigeant nord-coréen fin mai.

Loi eugéniste d’après-guerre

La loi eugéniste d’après-guerre, revenue sur le devant de la scène avec une série de procès, n’a pas fini de dévoiler ses pesants secrets. De nouveaux documents ont été mis au jour par le quotidien Mainichi. La loi, en vigueur entre 1948 et 1996, permettait la stérilisation forcée de personnes présentant des handicaps physiques ou mentaux. L’utilisation de rayons X était cependant interdite. L’exposition prolongée rend impotents les organes génitaux et endommage les organes à proximité. Pourtant, en 1949, le ministre de la santé a autorisé cette pratique pour la recherche. Les populations handicapées auraient ainsi pû être utilisées dans des recherches dangereuses. Les chercheurs demandent à ce que la vérité soit faite.  

La ville fictive du designer Imaizumi

Que diriez vous d’un voyage à Nagomuru ? Le designer japonais Takayuki Imaizumi a inventé une ville imaginaire, dont le nom est décliné de l’un des patronymes les plus communs au Japon.  Les cartes fictives, avec les banques, les parcs, les stations de métro sont disponibles en ligne. Mais l’inventeur ne s’est pas arrêté là, allant jusqu’à dessiner des cartes historiques, les logos des chaînes imaginaires de la ville et les papiers d’habitants fictifs.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.