La Chambre basse du Japon a approuvé mardi un projet de loi prévoyant de prolonger la mission navale japonaise de soutien logistique à la coalition internationale dans l’océan Indien.

Ce projet de loi, qui a reçu l’aval d’un comité spécial de la Chambre basse sur la lutte antiterroriste et le reconstruction de l’Irak, consiste à prolonger d’un an la mission japonaise de ravitaillement pour les opérations contre le terrorisme dirigées par les Etats-Unis en Afghanistan, qui s’achèvera en janvier.

Ce projet risque vers la fin du mois un veto du Sénat, dont la majorité est détenue par l’opposition.

Pourtant, la coalition gouvernementale dispose d’une majorité des deux-tiers dans la Chambre des députés, ce qui lui permettra de faire adopter la loi au second tour malgré le rejet des sénateurs.

La mission de ravitaillement de la force d’autodéfense maritime (MSDF) dans l’océan Indien, lancée fin 2001 après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, expirera le 15 janvier 2009.

Le Premier ministre japonais Taro Aso s’est engagé à plusieurs reprises à poursuivre cette mission de ravitaillement.

Le Japon « ne choisira pas de se retirer de la mission », a affirmé dimanche M. Aso lors de son inspection annuelle des Forces d’autodéfense japonaises.

Vendredi, il a affiché sa détermination sans équivoque de poursuivre la mission lors d’une session de la Chambre des députés, arguant que cela est dans l’intérêt du Japon.

[(Xinhua)->www.french.xinhuanet.com]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAu Japon, une imprimante à jet d’encre pour produire des organes humains
Article suivantRussie-Japon: les échanges économiques en plein essor