Depuis quelques temps, beaucoup de personnes dansent sur la chanson Koi suru Fortune no Cookie, les biscuits chinois qui font tomber amoureux, des AKB48. En effet, il n’est plus rare désormais de voir des personnes âgées, des employés de bureaux ou des adolescents faire la chorégraphie de cette chanson.

Pochette du single Koi Suru Fortune Cookie (© You, Be Cool!/King Records, tous droits réservés)
Pochette du single Koi Suru Fortune Cookie (© You, Be Cool!/King Records, tous droits réservés)

Cette chanson, dont les sons rappellent la musique disco des années 70, permet aux différentes générations de se rassembler à travers la danse.

Dans une vidéo, filmée dans la ville de Inagawa de la préfecture de Hyôgo, on peut y voir un homme d’âge moyen à l’air sérieux danser sur la chanson d’un rythme lent. La vidéo présente également des lycéennes dans leurs uniformes scolaires dansant devant des rizières en terrasses et une mamie souriante faisant le signe du cœur avec la main.

Cette vidéo, créée pour promouvoir la ville, a été tournée en septembre dans la paisible ville agricole par des bénévoles locaux qui l’ont postée sur YouTube. Durant les 3 minutes et 10 secondes que dur la vidéo, on peut y voir 50 prises avec environ 400 résidents apparaissant seuls ou en groupe.

La vidéo a eu un succès immédiat auprès des utilisateurs du site de visionnage et a été vue plus de 300.000 fois. L’un d’eux a indiqué en commentaire que cela donnait vraiment chaud au cœur.

La vieille dame qui a fait le symbole du cœur avec ses mains, Kikue Kogita, 83 ans, a déclaré : « je ne sais rien à propos des AKB48, mais maintenant, beaucoup de gens viennent à moi et m’appelle la Mamie d’Inagawa. Je n’avais aucune idée de l’ampleur que cela prendrait ».

La préfecture de Saga a également réalisé une vidéo reprenant la chorégraphie de Koi suru Fortune no Cookie comme une vingtaine d’autres groupes et entités qui ont envoyé leurs clips vidéo à la chaîne YouTube officielle de AKB48.

« Au début, j’ai pensé que jamais je ne danserais », a indiqué un homme de 45 ans, membre officiel du gouvernement de la préfecture. « Mais par la danse, nous pouvions nous sentir plus unis les uns aux autres, sans se soucier de notre rang ni de notre âge. Récemment, je communique moins bien avec ma fille, mais elle m’a aidé avec plaisir à répéter les mouvements ».

La vidéo de la ville d’Inagawa :

Caroline – source : The Japan News

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent200 millions de yens auraient été prêtés aux yakuzas
Article suivantAujourd’hui au Japon – 01/11/2013

6 Commentaires

  1. Ca donne super envie d’aller à Inagawa en fait!
    Surtout qu’on ne voit rien de la ville ni de la région. 😛
    Pas sûr que la commune profite de la meilleure part du fortune cookie rapporté par ce tube.
    A moins de se déclarer capitale des biscuits chinois!
    Mais là, cela risque de faire encore des histoires…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.