La Chine a rappelé avec insistance au Japon qu’il devait accélérer le processus de destruction des armes chimiques qu’il a abandonné en Chine durant la Seconde Guerre mondiale.

« Nous attendons que le Japon fasse le maximum pour accélérer le processus de destruction des armes chimiques abandonnées et éliminer les risques concernés le plus tôt possible », a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang lors d’une conférence de presse.

Les remarques de Qin sont intervenues après que s’est ouvert lundi à Tokyo un procès intenté par deux élèves de la province du Jilin (nord-est) qui ont été blessés en 2004 par des armes chimiques abandonnées en Chine par l’armée japonaise. Ils ont porté plainte en justice au début de cette année.

Qin a indiqué que les armes chimiques abandonnées par le Japon constituaient un des crimes commis par les aggresseurs japonais durant la Seconde Guerre mondiale et que ces armes continuaient à menacer gravement la vie et la propriété des habitants et l’environnement local.

« Nous espérons que le Japon peut appliquer la Convention sur les armes chimiques, respecter les engagements pris dans le mémorandum qu’il a signé avec la Chine, et assumer sa responsabilité », a-t-il conclu.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon va envoyer trois missions en Afrique pour promouvoir l’investissement et le commerce
Article suivantLa dette du Japon devrait peser sur le budget en 2009-2010