La Corée du Nord a étendu sa récente offensive diplomatique au Japon, en accueillant favorablement l’offre de dialogue direct formulée il y a une semaine par Tokyo, a rapporté mardi un média japonais.

L’agence officielle de presse nord-coréenne KCNA a qualifié les déclarations faites le 4 janvier par le ministre japonais des Affaires étrangères Seiji Maehara de « geste positif » vers une amélioration des relations entre les deux pays voisins et ennemis, a indiqué l’agence de presse nippone Kyodo.

KCNA a indiqué sur son site internet en coréen que les propos de M. Maehara « répondent à la tendance actuelle en vue de faire avancer la paix et la stabilité dans ce nouveau siècle et de développer les relations entre les nations ».

« Nous sommes prêts à avoir des rencontres et à discuter avec les pays qui sont amicaux à notre égard », a poursuivi l’agence KCNA. « Si les autorités japonaises font un geste pour améliorer les relations, cela contribuera à la paix et au développement dans la péninsule coréenne et en Asie du Nord-Est. »

Le Japon, qui entretient des relations tendues voire hostiles avec son voisin nord-coréen depuis la Guerre de Corée (1950-53), se sent directement menacé par les missiles et les essais nucléaires nord-coréens.

Mais Tokyo a également un contentieux particulier à régler avec Pyongyang, celui des Japonais enlevés dans les années 70 et 80 par les services secrets nord-coréens pour enseigner la langue et la culture japonaises à leurs agents.

« Nous n’avons pas de relations diplomatiques (…) mais il est important de créer un environnement qui nous permettra d’avoir des discussions directes entre les deux pays », a déclaré il y a une semaine M. Maehara, ajoutant qu’il s’agira de l’un des « thèmes majeurs » de 2011.

Jusqu’à présent, Tokyo préférait participer à des discussions multilatérales, comme les négociations à Six — les deux Corées, Chine, Etats-Unis, Japon, Russie — pour contraindre le régime nord-coréen à renoncer à son programme nucléaire en échange d’une aide économique.

La réponse conciliatrice de Pyongyang entre dans ce que les Etats-Unis ont qualifié de « phase de charme » du régime nord-coréen, après la « phase de provocations » observée en 2010.

« Nous avons traversé l’année dernière une phase de provocations. Nous sommes à présent dans une phase de charme », qui doit être suivie par « la véritable démonstration » que Pyongyang est prêt au dialogue, a commenté Philip Crowley, porte-parole du Département d’Etat américain.

La Corée du Nord a récemment multiplié les appels à la négociation en direction de Séoul, moins de deux mois après avoir bombardé une île sud-coréenne.

Ces avances ont à chaque fois été accueillies avec froideur par la Corée du Sud, qui estime que son voisin communiste doit d’abord montrer son sérieux concernant sa dénucléarisation.

[©AFP – 2011 – Romandie.com->http://www.romandie.com/ats/news/110111050525.hanl7om9.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon n’exclut pas d’acheter de la dette de la zone euro
Article suivantAprès la Chine, le Japon vole à son tour au secours de l’Europe endettée