, La Russie espionne le Japon

Un Japonais aurait espionné pour la Russie : Tokyo proteste auprès de Moscou

Le Japon a protesté auprès des autorités russes contre leur manque de coopération dans une enquête menée par Tokyo sur un de ses anciens agents de renseignement, accusé d’espionnage au profit de la Russie.

La justice a été saisie de cette affaire impliquant un ancien responsable des services de renseignement, licencié la semaine dernière par les autorités japonaises qui le soupçonnent d’avoir transmis des documents sur les affaires politiques japonaises à l’ambassade de Russie à Tokyo en 2007.

Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, la police japonaise avait demandé à l’ambassade russe de pouvoir interroger quatre de ses employés, dont un secrétaire d’ambassade.

Les Russes ont refusé et le ministère a « vivement regretté que les enquêteurs ne puissent obtenir de coopération et protesté contre cet incident », poursuit le communiqué de Tokyo.

Selon l’enquête de police citée par les médias japonais, l’agent de renseignement aurait reçu de l’argent et aurait été invité à plusieurs reprises à des dîners par des employés de l’ambassade russe.

L’incident se produit alors que les autorités japonaises enquêtent sur la fuite d’informations secrètes sur le système de combat américain ultra-moderne Aegis qui équipe des destroyers japonais.

Un capitaine de corvette de la marine japonaise a été arrêté en décembre 2007 dans le cadre de cette enquête.

Source : AFP

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSe sucrer le bec à la japonaise
Article suivantLa Chine veut pénétrer le marché du manga

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.