{{Nintendo accuse le coup. Le groupe japonais, premier vendeur de consoles de jeux vidéo au monde, a publié, jeudi 6 mai, des performances annuelles en très net retrait. Sur l’exercice fiscal 2009-2010 (clos le 31 mars), son chiffre d’affaires a reculé de 22 %, à 1,43 milliard de yens (10,9 milliards d’euros), et son résultat net de 18,1 %. C’est la première fois en six ans que ses profits fléchissent.}}

Le groupe de Kyoto, très exportateur, a certes souffert du renforcement du yen par rapport au dollar et à l’euro. Mais cette contre-performance s’explique surtout par une chute des ventes de sa console de salon, la Wii, et de sa console portable, la DS, ainsi que par la décision du groupe de baisser le prix de vente de sa Wii.

Entre avril 2009 et mars 2010, Nintendo a vendu 20,53 millions de Wii dans le monde, contre presque 26 millions un an plus tôt. Lancée début 2006 en même temps que ses concurrentes, la PS3 de Sony et la XBox 360 de l’américain Microsoft, cette machine a connu jusqu’à présent un énorme succès. En raison d’une interface novatrice : un capteur de mouvement intégré dans la manette de jeu (la Wiimote) permet de jouer de façon beaucoup plus intuitive qu’avec une manette classique, pleine de boutons.

Nintendo a ainsi pu prendre sa revanche. Lors de la précédente génération de consoles, celle du début des années 2000, sa console, la GameCube, avait été largement distancée par la PS2 de Sony, (140 millions d’unités écoulées, selon les estimations). « {Aujourd’hui, les ventes de Wii se tassent, parce qu’elle arrive en fin de cycle de vie. C’est un peu logique} », juge Laurent Michaud, consultant du cabinet d’études Idate.

La DS, qui s’est déjà écoulée à presque 129 millions d’exemplaires depuis son lancement, pâtit, elle, du piratage. Par le biais des cartouches R4, des petites cartes de stockage qui, une fois introduites dans un PC, permettent de télécharger des jeux piratés pour la DS sur Internet, puis de les « décharger » sur la console proprement dite. Peu de chiffres circulent.

Un gros éditeur affirme néanmoins que, sur certains de ses jeux, il a réalisé 25 % de chiffre d’affaires en moins. Selon le site Web du quotidien japonais Asahi Shimbun (Asahi.com), les cartes du type R4 sont en grande partie responsables de « presque 50 % de baisse des ventes en Europe » de Nintendo sur la DS.

« {Le piratage a un impact indéniable, mais le phénomène n’est pas nouveau et nos ventes de jeux pour la machine restent dynamiques} », se défend Stéphane Bole, le PDG de Nintendo France. Le groupe a engagé de nombreuses actions en justice pour lutter contre ces pratiques.

Microsoft et Sony sont également entrés dans la phase de « fin de cycle » de leurs consoles respectives. La XBox 360 du premier, bonne dernière en termes de ventes cumulées depuis son lancement, a du mal à combler son retard malgré ses baisses de prix successives. « {La PS3 a réalisé une bonne année 2009, mais aussi grâce aux baisses de prix} », indique M. Michaud.

Les trois poids lourds du secteur comptent malgré tout prolonger le plus possible les ventes de leurs machines, qui leur ont coûté des centaines de millions d’euros à développer. Ils parient pour cela sur la 3D. La PS3 est désormais apte à accueillir des jeux en relief. La Wii pourrait également être proposée en version HD (haute définition), la DS aussi. Les spécialistes attendent des annonces dans ce sens lors de l’E3, la principale manifestation du secteur qui se déroule à la mi-juin à Los Angeles.

Autres innovations attendues : de nouvelles interfaces entre le joueur et la console. Pour concurrencer la Wiimote, Microsoft devrait lancer cette année son projet Natal. Ce système de reconnaissance de mouvements par caméras permet – promet le groupe américain – un jeu sans plus aucune manette. Sony devrait également présenter officiellement sa manette à détection de mouvements, le Motion controler.

Selon les rumeurs, Nintendo travaillerait de son côté à une DS dotée d’un accéléromètre (un détecteur de mouvements, pour jouer à un jeu de course automobile en empoignant la console comme un volant), afin de concurrencer l’iPhone et l’iPad d’Apple, qui en sont équipés.

Plus tard devrait débarquer la nouvelle génération de consoles qui donnera un nouveau souffle à cette industrie. Mais ce ne sera pas avant 2012.

[Source : Cécile Ducourtieux et Guillaume Fraissard pour Le Monde->http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/05/07/la-wii-de-nintendo-montre-ses-premiers-signes-d-essoufflement_1348070_651865.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSuzuki se maintient dans le vert
Article suivantRetour aux bénéfices pour Toyota ?