Un combattant de légende devenu président de l’association nationale du sumo japonais, Kitanoumi, a été contraint à la démission aujourd’hui à la suite d’un scandale de consommation de cannabis dans le milieu des lutteurs.

« Je reconnais sincèrement le fait que mon disciple Hakurozan a été testé positif. J’offre ma démission parce que j’ai perturbé l’association du sumo et les fans », a annoncé Kitanoumi lors d’une conférence de presse. Hakurozan, un sumotori russe de 26 ans membre de l’écurie de Kitanoumi, a été contrôlé positif au cannabis la semaine dernière, un test confirmé samedi par la contre-expertise. Un autre lutteur russe, Roho, 28 ans, a lui aussi été contrôlé positif dans cette affaire. Les deux sumotoris qui démentent avoir fumé du cannabis attendent d’être fixés sur leur sort sportif et judiciaire. L’usage de cannabis est strictement interdit au Japon, a fortiori pour les sumotoris censés être des parangons de vertu.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJapon-France : 150 ans d’amitié!
Article suivantAccord nucléaire Inde-USA: satisfaction prudente du Japon