Dans la revue de presse du lundi 26 mars, nous allons aborder le coût de l’accident nucléaire de mars 2011, un record de victoires pour la skieuse Sara Takanashi, une visite de Barack Obama au Japon et un Pokémon dans les entreprises.

Le coût de la catastrophe de mars 2011

Selon un conseil de vérification, le coût du désastre de Fukushima pourrait s’élever à 218,2 milliards de yens, soit plus de 1 685 000 euros. Cette estimation publiée vendredi revoit les prévision précédentes, avec 58% de frais supplémentaires. Une hausse due en partie à une augmentation des taux d’intérêt, dont le coût sera porté principalement par les contribuables japonais, explique un article du Japan Times. Des coûts supplémentaires pourraient encore s’ajouter en vue de la décontamination du sol et pour la construction de structures de stockage pour le sol contaminé.

Victoire de la skieuse Sara Takanashi

Elle a dominé le saut à ski féminin des dernières années. Après avoir remporté sa première victoire de la saison samedi, la Japonaise Sara Takanashi, 21 ans, a gagné ce dimanche la Coupe du Monde sur le tremplin d’Oberstdorf, en Allemagne. C’est la sixième victoire consécutive à Oberstdorf pour la skieuse quatre fois championne du Monde. Avec des sauts de 102,5 mètres et 99 mètres et un total de 250,4 points, elle devance l’Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz et la Norvégienne Maren Lundby et devient l’athlète ayant le plus de victoires en Coupe du Monde de saut à ski.

Rencontre Abe – Obama

Ce dimanche, Barack Obama a rencontré le premier ministre japonais Shinzô Abe à Tôkyô, l’occasion de parler de la situation Nord-Coréenne. Une situation particulièrement compliquée selon l’ex-président américain, étant donné l’isolement diplomatique de Pyongyang, qui rend difficile la mise en place de sanctions sur le commerce ou les flux humains. Il a par ailleurs souligné l’importance de la coopération des nations dans ces négociations qui doivent amener la Corée du Nord à abandonner son programme nucléaire.

Pokémon d’entreprise

Comment redonner le sourire à ses employés ? Inviter un Pokémon géant bien sûr. Le « Projet Eevee » propose aux entreprises de candidater pour accueillir Evoli dans leurs bureaux. Evoli, qui s’appelle Eevee en anglais et Iibui en japonais, est un des premiers pokémon que l’on peut attraper dans le jeu Pokemon Go, qui est encore populaire dans l’Archipel auprès des plus jeunes et des personnes âgées. Des vidéos sont disponibles sur le twitter de l’opération.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaProject eevolee
Article précédentVie nocturne | Cybercriminalité | Un coléoptère menace les cerisiers
Article suivantBoom des plus de 75 ans | Prévention d’une éruption du Fuji | Fermeture d’une oasis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.