Dans la revue de presse du vendredi 23 mars, nous allons aborder des concertations du gouvernement pour améliorer la vie nocturne, un recensement de la cybercriminalité et une menace qui plane sur les sakura.

Améliorer la vie nocturne

La fin de l’angoisse du dernier train à Tôkyô? Des représentants du gouvernement se concertent sur les solutions à adopter en vue d’améliorer la vie nocturne dans les grandes villes, plus particulièrement au regard des visiteurs étrangers. Parmi les idées avancées, retarder l’heure du dernier train, mais aussi créer des marchés nocturnes ou des événements musicaux. La municipalité d’Ikebukuro, quartier située dans le centre de Tôkyô, a notamment mis en place un comité de discussion en décembre dernier. La star de télévision Tomoe Shinohara participe aux concertations. Un article de Japan Today fait le point sur la situation actuelle.

149 cas de cybercrimminalité

149 cas de transferts illégaux de monnaie virtuelle depuis des comptes clients ont été signalés à la police japonaise en 2017. Des vols dont le montant atteint 662 millions de yens, soit environ 5 millions d’euros. C’est la première fois que l’agence de police nationale a compilé ces données sur les transferts frauduleux. Les suspects restent souvent impunis puisque dans la plupart des cas, plusieurs serveurs ont été utilisés pour ne pas que les transactions puissent être tracées.

Les fleurs de cerisier menacées par un coléoptère

Alors que le début de la saison de floraison des cerisiers a sonné, une espèce invasive semble menacer la fleur préférée des japonais. L’insecte, un coléoptère d’une espèce non native de l’Archipel, nommé Aromia bingii, pourrait représenter un danger mortel pour les délicats pétales rose pale. Il envahit les cerisiers et les pruniers, se nourrissant de l’écorce, pouvant ainsi causer la mort de l’arbre. L’espèce, qui serait arrivée au Japon via l’importation de bois, a été vue en 2012 pour la première fois dans le département d’Aichi, avant de s’étendre dans la région de Tôkyô, selon le ministère de l’environnement. 

La projection 3D s’invite dans la tradition du hanami

Les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises pour les fleurs de sakura. En ce début de saison précoce, les visiteurs pourront participer à la traditionnelle admiration des fleurs de cerisier avec un plaisir renouvelé grâce à des installations sonores et lumineuses.  Le « mapping vidéo” s’invite au château Nijô à Kyôto, invitant dragons et fleurs de cerisier au milieu des antiques murs de pierre. Cette technologie multimédia permet de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes. Des images de grande taille sur des structures en relief sont souvent utilisées sur des monuments et architectures particulières pour en souligner et sublimer les reliefs.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaMaxPixel
Article précédentSous-traitance des fonds de pension | Rencontre diplomatique | Fonds secrets
Article suivantLe coût du désastre de 2011 | Victoire de Sara Takanashi | Visite d’Obama

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.