Le ministre japonais des Affaires étrangères, Nirofumi Nakasone, et son homologue russe, Sergueï Lavrov, ont convenu mercredi de continuer à rechercher une solution mutuellement acceptable aux différends territoriaux de longue date entre les deux pays.

Dans une déclaration faite au terme de son entretien avec le chef de la diplomatie russe, M. Nakasone a déclaré : « Nous avons convenu que nous sommes déterminés à aller de l’avant au niveau des ministres des Affaires étrangères pour trouver une solution finale ».

« Nous avons partagé le consensus que nous allons respecter l’accord entre nos dirigeants afin de rechercher une solution mutuellement acceptable par nos peuples. Nous sommes prêts à un tel dialogue et à améliorer la confiance et la compréhension mutuelles », a indiqué de son côté M. Lavrov.

Le Japon et la Russie se sont mis d’accord pour arranger une rencontre entre le Premier ministre japonais,Taro Aso, et le président russe, Dmitri Medevdev, en marge du sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) fin novembre.

Les différends entre le Japon et la Russie sur quatre îles au large de Hokkaido bloquent depuis longtemps le développement des relations entre eux les empêchant de signer un traité de paix après la Seconde Guerre mondiale.

Les quatre îles, appelées territoires du nord par le Japon et les îls Kouriles par la Russie, sont occupées par les troupes soviétiques depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes ventes de véhicules neufs au Japon chutent de 13,1% sur un an en octobre
Article suivantUne leçon à tirer de la crise japonaise