, Le Japon promet de coopérer avec l’Onu à propos du changement climatique

TOKYO, 30 juin (Xinhua) — Le ministre japonais des Affaires étrangères Masahiko Komura s’est entretenu lundi à Tokyo avec le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon de la coopération entre le Japon et l’ONU dans les domaines du changement climatique, du développement africain et de la flambée des prix alimentaires.

Alors que toute la communauté internationale fait face aux défis à propos du réchauffement de la Terre, du développement africain et de la hausse des prix alimentaires, le Japon veut coopérer avec l’ONU pour remedier à ces problèmes, a dit M. Komura lors de son entretien avec M. Ban.

M. Ban a pour sa part exprimé sa joie de voir le Japon avoir mis à l’ordre du jour du prochain sommet du G8 les dossier du changement climatique, de la crise alimentaire mondiale et des Objectifs de développement du Millénaire en huit points, qui constituent également les priorités de la plus grande institution internationale.

Le secrétaire général est arrivé samedi au Japon, la première étape de son périple de deux semaines en Asie. Il se rendra ensuite en Chine et en Corée du Sud et retournera au Japon pour le sommet du G8 qui se tiendra à Toyako sur l’île de Hokkaido. Le G8 rassemble les huit pays les plus industrialisés du monde, dont les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Canada et la Russie.

Source : Xinhua

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPêche à la baleine au Japon : Greenpeace dénonce un trafic de chair de cétacé
Article suivantLe Japon poursuivra la « chasse scientifique » à la baleine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.