Le Japon a annoncé jeudi avoir abattu un projectile en tirant un missile depuis une base aux États-Unis, un pas de plus dans la mise au point d’un bouclier protégeant l’archipel d’une éventuelle attaque nord-coréenne.

Selon le ministère de la Défense, le Japon est devenu le premier pays, hors États-Unis, à tester le nouveau système antimissile de conception américaine Patriot Advanced Capability 3 (PAC3).

Lors du test réalisé mercredi dans l’État américain du Nouveau Mexique (sud-ouest), les forces d’auto-défense japonaises, le nom de l’armée de l’archipel, ont abattu un missile cible tiré à 120 km de distance, selon le ministère.

«Le succès de ce test est important et prouve que le système de défense japonais par missile va bien fonctionner», a déclaré un porte-parole du ministère.

Ironie de l’histoire, le site de White Sands où le test a été accompli avait été utilisé en 1945 par les États-Unis pour réaliser un essai nucléaire décisif dans le développement de la bombe atomique qu’ils allaient peu après larguer sur le Japon à la fin de la Seconde guerre mondiale.

Tokyo et Washington développent conjointement depuis 1999 un bouclier antimissile, destiné à parer toute attaque de la Corée du Nord voisine contre le Japon.

La Corée du Nord avait tiré en 1998 à titre expérimental un missile au dessus de l’archipel. L’événement avait traumatisé une partie de l’opinion japonaise, qui s’était émue de la vulnérabilité du pays face à son turbulent voisin.

La Corée du Nord est devenue en octobre 2006 une puissance nucléaire militaire. Elle a ensuite accepté de renoncer à ses activités nucléaires en échange d’une aide énergétique, mais les négociations internationales pour la dénucléarisation du pays patinent depuis des mois.

Le Japon prévoit de déployer onze systèmes antimissiles sur son territoire d’ici mars 2011, un processus en cours.

En décembre, Tokyo avait réussi un autre test antimissile, en détruisant un projectile dans l’espace depuis l’un de ses navires de guerre avec le système américain Standart Missile 3 (SM-3).

Le Japon veut se doter d’un double rideau défensif: si un missile était manqué par le système SM-3 mer-air, il pourrait être intercepté via le PAC3 sol-air.

Agence France-Presse

[cyberpresse->www.cyberpresse.ca/]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentToshiro Mifune : portrait de ce grand acteur, producteur et réalisateur japonais
Article suivantUn ex-militaire fait exploser des extincteurs près du palais impérial