Le groupe japonais TDK de technologies de stockage informatique et autres a annoncé jeudi la suppression de quelque 8.000 emplois à l’étranger, en raison de difficultés liées à la crise économique mondiale.

« Nous prévoyons de supprimer 8.000 emplois à l’étranger », a indiqué à l’AFP un porte-parole de TDK, sans fournir plus de détails dans l’immédiat.

Dans un communiqué, TDK a précisé qu’il comptait fermer quatre usines et un centre de recherche, tous situés hors du Japon, et qu’il comptait vendre immédiatement ses activités non rentables et réduire ses dépenses générales.

Ces mesures devraient lui permettre d’économiser 62,9 milliards de yens (500 millions d’euros) par an, dont 16,6 milliards proviendront des suppressions de postes. La restructuration coûtera au total 15 milliards de yens au groupe.

Par ailleurs, TDK a annoncé qu’il s’attendait désormais à sombrer dans le rouge cette année, en raison de ventes inférieures à ses attentes et de la pénalisante hausse du yen face aux autres devises.

TDK pense désormais qu’il va subir une perte nette de 28 milliards de yens (224 millions d’euros) lors de l’exercice 2008-2009, qui se termine fin mars, alors qu’il escomptait précédemment un bénéfice net de 25 milliards. En 2007-2008, le groupe avait réalisé un profit net de 71,46 milliards.

De plus, il ne table plus pour l’exercice en cours que sur un chiffre d’affaires de 673 milliards de yens (5,3 milliards d’euros), soit 22,3% de moins qu’en 2007-2008, contre 795 milliards initialement prévus.

« Les commandes passées à notre entreprise ont chuté beaucoup plus fort que prévu. Cela a conduit à une baisse de l’utilisation de nos capacités de production beaucoup plus accentuée que prévu auparavant », a expliqué TDK dans un communiqué.

[AFP->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe japonais Aeon, malmené par la crise, s’attend à une année déficitaire
Article suivantJeux vidéos au Japon: le marché du jeu vidéo chute en 2008, pas de nouveautés fracassantes