Le moral des industriels japonais a enregistré lors du trimestre écoulé sa plus forte baisse depuis les chocs pétroliers des années 70 pour tomber à son plus bas niveau depuis près de sept ans, selon le dernier rapport trimestriel (Tankan) de la Banque du Japon.

L’indice qui mesure le sentiment des grands industriels japonais est ressorti à -24 pour les trois derniers mois, contre -3 lors des trois mois précédents. Le marché attendait -23.

La chute de 21 points est aussi forte que celle enregistrée début 1975. C’est la deuxième plus forte depuis celle, record, de la mi-1974.

Le niveau de -24 est le plus mauvais résultat depuis mars 2002, époque où l’économie nippone commençait à sortir d’un marasme prolongé dû à une crise bancaire.

L’indice des grandes sociétés de services accuse pour sa part un repli pour le sixième trimestre d’affilée. Il est tombé à moins neuf, revenant à son niveau de décembre 2003, contre 1 lors des trois mois à fin septembre.

La crise financière mondiale et la force du yen – la devise nippone est au plus haut de 13 ans face au dollar – a affecté les exportations de l’archipel, ce qui a entraîné une baisse des investissements et de la production.

Le Japon est désormais en récession pour la première fois depuis sept ans et celle-ci pourrait être la plus forte jamais enregistrée si les prévisions du gouverneur de la Banque du Japon Masaaki Shirakawa se concrétisent. Il a déclaré au Financial Times que l’économie japonaise pourrait être en contraction pour l’exercice qui sera clos en mars 2010.

« Le Tankan fourmille de chiffres montrant que la récession japonaise sera grave et longue », commente Yasuhide Yajima, économiste chez NLI Research Institute.

Il estime, avec ses confrères, que ces mauvaises nouvelles pourraient inciter la Banque du Japon à abaisser encore ses taux d’intérêt, pourtant déjà très bas. Ils se situent à peine au-dessus de 0%, à 0,3%.

Selon les marchés dérivés, les investisseurs anticipent une probabilité de 40% d’une réduction de 25 points de base des taux de la Banque du Japon en mars.

En ce qui concerne les perspectives, les sociétés interrogées pour le Tankan sont encore plus pessimistes. L’indice mesurant les perspectives des grands industriels pour les trois mois à venir est tombé à moins 36 tandis que celui des grandes sociétés de services est tombé à moins 14.

Leika Kihara, version française Danielle Rouquié

[(Reuters et Nouvelobs)->http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20081215.REU0794/le_moral_des_industriels_japonais_degringole_selon_une_.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon aide les réfugiés arméniens
Article suivantTremblement de terre modéré au large du Japon