Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans cette revue de presse du jeudi 4 octobre, nous aborderons : le nouveau typhon N°25 en approche au sud du Japon, la déclaration du ministre de l’Éducation à propos d’un rescrit de l’ère Meiji, la ville d’Ôsaka qui décide de mettre un terme à son jumelage avec San Francisco et les 300 ans du château d’Hirado.

Le typhon Kong-rey arrive au sud du Japon

Un nouveau violent typhon se dirige vers le département de l’île d’Okinawa, dans le sud du pays et annoncé jeudi par l’agence météorologique japonaise. Elle avertit que des pluies diluviennes pourraient s’abattre sur une grande partie du Japon au cours du week-end. L’agence métrologique met en garde contre les vents violents, les éclairs et les fortes averses. Environ une semaine après le passage du typhon Trami, quatre personnes ont été tuées, laissant certaines zones sans électricité et perturbant considérablement les transports. Le typhon Kong-rey, le 25e de la saison, devrait s’approcher d’Okinawa vendredi, puis se diriger vers le nord en direction de la péninsule coréenne avant d’atteindre la mer, la côte japonaise et le nord du Japon au cours du week-end.

Le ministre de l’Éducation soutient le Rescrit impérial

Les députés de l’opposition ont reproché au nouveau ministre de l’Éducation, Masahiko Shibayama, d’avoir déclaré lors de son entrée en fonction, que le Rescrit Impérial sur l’éducation était « universel » et pouvait être utilisé pour des cours d’éducation morale. Ce rescrit écrit sous l’ère Meiji souligne la loyauté envers l’empereur. Le ministre a également parlé de manière positive des initiatives libellées par le document pour l’éducation contemporaine, affirmant qu’elles valent la peine d’être considérées. En effet en mars 2017, l’administration Abe a décidé lors d’une réunion de Cabinet qu’il était « inapproprié » d’utiliser le document comme « seul fondement sur l’éducation », mais qu’il était acceptable de l’utiliser comme support pédagogique, d’une manière qui ne violerait pas les constitutions ou les lois fondamentales sur l’éducation.

Ôsaka enterre soixante ans de relations avec San Francisco

Le maire d’Ôsaka Hirofumi Yoshimura a déclaré qu’il mettait fin à une coopération de villes jumelées de six décennies avec San Francisco pour protester contre une statue honorant les femmes de réconfort. Le porte parole de San Francisco a annoncé que Hirofumi Yoshimura, avait envoyé cette semaine une lettre à la ville de San Francisco lui annonçant qu’il se retirait de cette relation essentiellement cérémonielle. Ce sujet reste toujours une fracture ouverte entre le Japon et d’autres pays asiatiques. Les femmes de réconfort seraient des dizaines de milliers de femmes en Asie, à avoir été forcées de travailler dans des maisons closes pour les troupes impériales japonaises.

Le château de Hirado commémore son 300e anniversaire

Une tournée au Japon n’est pas complète sans la visite d’un château ou deux. C’est un excellent moyen de vous familiariser avec la riche histoire du pays et de vous émerveiller devant une architecture qui traverse les siècles. Le château de Hirado est l’un de ces édifices à visiter. Il s’agit non seulement d’un des plus magnifiques châteaux du département de Nagasaki. En plus pour ses 300 ans, un événement de « mapping » par vidéo-projection transformera ses murs en écran lumineux, dans le cadre d’une nocturne intitulé «Hirado, une histoire de la mer»  jusqu’au 31 octobre.

Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.