Forte hausse des accidents du travail chez les intérimaires en 2007 au Japon

Le nombre d’accidents professionnels subis par les travailleurs temporaires a augmenté de 60% au Japon entre 2006 et 2007, dans la foulée d’une extension de leurs secteurs d’emploi, selon une étude gouvernementale publiée jeudi.

Quelque 5.885 intérimaires ont été blessés ou tués accidentellement sur leur lieu de travail en 2007, soit 60% de plus qu’un an plus tôt. Ce nombre est en outre presque neuf fois plus important qu’en 2004, année où l’on déplora seulement 667 accidents professionnels, selon le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être.

Parmi les victimes signalées en 2007, 36 sont mortes, contre 26 en 2004.

« Le recours à des travailleurs temporaires est autorisé dans le secteur industriel depuis 2004. Ils peuvent donc désormais être employés dans des environnements potentiellement dangereux », a souligné un responsable du ministère.

Jusqu’en 2004, le recrutement des travailleurs temporaires était limité pour l’essentiel aux fonctions de bureau et aux services.

« Les ouvriers intérimaires dans les usines ont tendance à changer de poste fréquemment, ce qui augmente les risques d’accident », a expliqué ce responsable. Les entreprises faisant appel à ces travailleurs devraient mieux encadrer les novices, juge-t-il.

Structuré pendant des années sur le modèle de « l’emploi à vie », le marché du travail japonais a vu monter la précarité depuis le début de la décennie.

Les entreprises, qui ont dû éliminer les effectifs excédentaires à la fin des difficiles années 1990, ont par la suite eu recours à une main-d’oeuvre plus flexible lorsque la croissance est repartie à partir de 2002.

Les autorités voudraient toutefois désormais enrayer ce phénomène. Certains secteurs, qui ont du mal à recruter, commencent en outre à titulariser afin de sécuriser le personnel.

Le développement du travail précaire a engendré nombre de conséquences négatives pour les personnes concernées: difficultés pour accéder au logement et fonder une famille, anxiété, vie au jour le jour, problèmes pour les cotisations retraites, discrimination, etc.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRéduction des arsenaux nucléaires : Le Japon va appeler à une résolution de l’Onu
Article suivantLe Japon veut réunir cet automne les ministres de l’Agriculture du G8