Le 13 juillet 2016, la chaîne de télévision publique NHK annonça que l’empereur du Japon, dépourvu d’autorité politique, souhaitait se retirer dans les années à venir et transférer la souveraineté à son fils, le prince Naruhito. De quoi susciter une agitation médiatique, et une réaction de l’Agence de la maison impériale, organisme d’État en charge du protocole, qui opposa un démenti.

Pour consulter cet article et de nombreux autres à venir, abonnez-vous à notre journal et vous pourrez en plus les lire avant tout le monde !

Pour vous abonnez, rendez-vous directement ici !